Dow Chemical fait mieux que prévu au 2e trimestre

jeudi 23 juillet 2015 15h36
 

(Reuters) - Dow Chemical a annoncé jeudi des résultats en hausse plus marquée que prévu, les marges du géant de la chimie américain progressant pour le onzième trimestre d'affilée, essentiellement à la faveur de la baisse des coûts des matières premières employées pour fabriquer le plastique.

Dans des échanges d'avant-Bourse, le titre Dow gagnait quelque 2%. Au cours de clôture de mercredi, de 50 dollars, l'action affiche un gain de 9,6% depuis le début de l'année, contre un recul de 5% de l'indice sectoriel S&P des valeurs de la chimie.

Les activités plastique de Dow ont tiré parti du boom du gaz de schiste aux Etats-Unis, largement responsable de la division par deux des cours du brut par rapport à juin 2014.

A partir du gaz naturel est obtenu l'éthane, élément à partir duquel on fabrique l'éthylène, une composante clef des plastiques et de nombre d'autres produits chimiques.

La forte baisse des cours du brut a réduit la différence de prix entre le naphta, obtenu à partir de l'or noir, et l'éthane, ce qui a supprimé une bonne partie de l'avantage compétitif dont jouissaient les chimistes américains par rapport à leurs homologues européens.

Mais, à la faveur surtout de mesures de réduction des coûts, Dow a encore fait augmenter sa marge, avec une rentabilité qui s'est établie à 19% au deuxième trimestre, contre 15% il y a un an.

Début mai, le groupe avait annoncé la suppression de 1.500 à 1.750 emplois, soit jusqu'à 3% de ses effectifs, dans le cadre d'un plan destiné à réaliser un milliard de dollars d'économies sur trois ans.

Comme prévu, le groupe a passé dans ses comptes une charge avant impôt de 375 millions de dollars, essentiellement liée à ces suppressions de postes.

Dow est engagé dans une politique de cession de ses actifs les moins rentables afin de se concentrer sur ses activités dans l'emballage, l'électronique et l'agriculture.   Suite...

 
Dow Chemical affiche une hausse de 28,7% de son bénéfice trimestriel, hausse qui accompagne également une progression des marges. /Photo d'archives/REUTERS