La BCE augmente son aide après l'accord sur un prêt à Athènes

jeudi 16 juillet 2015 16h40
 

par Balazs Koranyi et John O'Donnell

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a relevé légèrement jeudi le montant de ses liquidités d'urgence (ELA) aux banques grecques après que les pays de la zone euro se sont mis d'accord pour accorder un nouveau prêt de trois ans à Athènes.

Le président de la BCE Mario Draghi a indiqué que le Conseil des gouverneurs de l'institution avait accepté d'augmenter ce programme de 900 millions d'euros pour une semaine à la demande de la Banque de Grèce.

"Dans nos règlements, la fourniture de liquidités n'a jamais été censée être illimitée et inconditionnelle", a-t-il dit en faisant référence comme facteur décisif à l'annonce de l'accord de principe de l'Eurogroupe sur le nouveau prêt.

"Les choses ont changé maintenant. Nous avons eu une série de nouvelles avec l'approbation du crédit-relais, avec les votes, les différents votes des différents parlements, qui ont à présent rétabli les conditions d'un relèvement de l'ELA", a-t-il dit.

Mario Draghi, qui s'exprimait lors de la traditionnelle conférence de presse suivant la réunion de politique monétaire de l'institut d'émission, a souligné que l'exposition de l'Eurosystème à la Grèce atteignait désormais 130 milliards d'euros.

Dans ce contexte, il a défendu le rôle de la BCE face à ceux qui l'accusent d'avoir sevré de liquidités le système financier grec.

Il a fait valoir que les mouvements de panique des déposants avaient coïncidé avec des événements politiques, les législatives de janvier et la rupture des négociations avec les créanciers fin juin.

"Aussi, je trouve que ces reproches sur l'insuffisance de l'assistance en liquidités ou une panique bancaire causée par la BCE ne se justifient pas et ne sont en tout cas pas fondés", a-t-il dit.   Suite...

 
La Banque centrale européenne (BCE) a relevé légèrement jeudi le montant de ses liquidités d'urgence (ELA) aux banques grecques après que les pays de la zone euro se sont mis d'accord pour accorder un nouveau prêt de trois ans à Athènes. Son président Mario Draghi a indiqué que le Conseil des gouverneurs de l'institution avait accepté d'augmenter ce programme de 900 millions d'euros pour une semaine à la demande de la Banque de Grèce.  /Photo prise le 16 juillet 2015/REUTERS/Kai Pfaffenbach