Wall Street finit hésitante après les propos de Janet Yellen

mercredi 15 juillet 2015 23h25
 

par Tanya Agrawal

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé quasiment étale la séance de mercredi, les investisseurs prenant le temps de considérer les dernières déclarations de la présidente de la Réserve fédérale.

D'un point de vue sectoriel, le recul des valeurs de l'énergie a compensé les gains des valeurs financières.

Wall Street était également en attente du vote du Parlement grec sur l'accord conclu lundi entre la Grèce et ses créanciers et le Premier ministre grec Alexis Tsipras peine à convaincre les députés d'approuver le texte.

"Nous en sommes à un point où on commence à se sentir las", a dit Keith Bliss (Cuttone & Co). "Nous sommes épuisés par toutes ces histoires, par la Grèce, par le fait d'observer la Chine si attentivement, par les discussions sur le nucléaire iranien".

S'exprimant devant une commission parlementaire, Janet Yellen a dit que la Fed restait disposée à relever les taux cette année, pour autant que le marché de l'emploi s'améliore de façon régulière et que les perturbations à l'étranger n'affectent pas gravement l'économie américaine.

"Une hausse des taux sera de bon aloi pour les actions américaines car il faut à présent à l'économie quelque chose d'autre que des taux adaptés à une situation de crise", a dit Terry Sandven (U.S. Bank Wealth Management).

"Le rythme de remontée des taux d'intérêt est plus important que son calendrier dans la mesure où les investisseurs restent attentistes, avec un léger biais baissier".

Autre point d'intérêt pour le marché: la "saison" des résultats qui est proprement lancée. Les sociétés américaines ont peut-être subi au deuxième trimestre leur plus forte baisse du chiffre d'affaires en près de six ans, tandis que leur bénéfice aurait diminué de 2,9%, selon des estimations de Thomson Reuters.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS