July 14, 2015 / 7:29 AM / 2 years ago

Les sociétés américaines devraient afficher des CA en baisse

3 MINUTES DE LECTURE

Les sociétés américaines ont peut-être subi au deuxième trimestre leur plus forte baisse du chiffre d'affaires en près de six ans, donnant aux investisseurs des motifs de s'interroger sur leurs résultats futurs. /Photo d'archives/Tomas Bravo

NEW YORK (Reuters) - Les sociétés américaines ont peut-être subi au deuxième trimestre leur plus forte baisse du chiffre d'affaires en près de six ans, donnant aux investisseurs des motifs d'inquiétude quant à leurs résultats futurs.

Les entreprises américaines ont pu jusqu'à présent étoffer leurs résultats de 2015 en réduisant les coûts, pratique devenue habituelle depuis la crise financière, et en rachetant des titres, ce qui a pour effet de doper automatiquement le bénéfice par action.

Mais il semble difficile qu'elles maintiennent la croissance de leurs résultats étant donné que leur chiffre d'affaires est attendu en baisse pour le deuxième trimestre consécutif.

Les bénéfices des sociétés composant l'indice Standard & Poor's 500 sont aussi prévus en baisse au deuxième trimestre, selon des données Thomson Reuters, mais certains stratèges pensent qu'elles défieront cette prévision, comme elles l'avaient fait au premier trimestre.

Toutefois, le marché se demande jusqu'à quand les firmes pourront surmonter le fléchissement de leurs ventes, qui s'explique en particulier par la fermeté du dollar.

"Nous savons qu'à terme il n'est pas possible d'avoir une croissance des résultats si les ventes continuent de baisser", observe Nick raich (The Earnings Scout). C'est pourquoi "le chiffre d'affaires est plus important que le bénéfice au deuxième trimestre".

Ce trimestre serait le 16e durant lequel la performance commerciale serait dépassée par celle des profits.

Le CA des entreprises du S&P-500 est ainsi prévu en baisse de 3,9%, suivant des données Thomson Reuters, un recul d'une ampleur sans précédent depuis le troisième trimestre 2009. Au premier trimestre, le CA avait diminué de 3,1%.

Le bénéfice se serait contracté de 2,9% au deuxième trimestre, après une hausse de 2,2% le trimestre précédent, période pour laquelle les analystes avaient aussi anticipé un recul. Si la prévision se vérifie, ce sera la première baisse des bénéfices des sociétés depuis le troisième trimestre 2009.

Une fois encore, les rachats de titres ont pu aider les sociétés du S&P-500; 20% d'entre elles ont réduit leur flottant durant chacun des cinq derniers trimestres, selon S&P Dow Jones Indices.

"Tant que le coût d'emprunt sera inférieur au rendement d'une société, il y aura des rachats de titres et c'est cela qui a contribué à la croissance des résultats", constate Bucky Hellwig (BB&T Wealth Management).

Le secteur de l'énergie contribue amplement à cette morosité commerciale des entreprises du S&P-500. Ce secteur a subi de plein fouet l'impact d'une chute de 50% environ des cours pétroliers depuis juin 2014. Il aurait subi une baisse de 35% du CA au deuxième trimestre, constituant et de loin la plus forte contribution négative à l'indice.

Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below