L'Europe attend les propositions de la Grèce

jeudi 9 juillet 2015 11h55
 

par John O'Donnell et George Georgiopoulos

FRANCFORT/ATHENES (Reuters) - La Grèce doit présenter ce jeudi ses ultimes propositions de réformes pour tenter de convaincre ses partenaires de la zone euro de débloquer une nouvelle aide financière et lui éviter ainsi la faillite et une sortie de la zone euro.

Les dirigeants européens ont prévenu mardi soir qu'ils comptaient prendre une décision définitive dimanche au plus tard.

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), impliqué dans les négociations, a compliqué la donne mercredi soir en insistant sur la nécessité d'une restructuration de la dette grecque, une initiative catégoriquement exclue par l'Allemagne jusqu'à présent.

Cité par le quotidien italien Il Sole 24 Ore, Mario Draghi a exprimé de manière inhabituelle ses doutes sur la possibilité de parvenir à un compromis entre la Grèce et ses créanciers. "Je ne sais pas, cette fois c'est réellement difficile", a dit le président de la Banque centrale européenne (BCE), habituellement plus réservé en public.

Conformément au calendrier établi lors du sommet de la zone euro mardi, la Grèce a sollicité mercredi un prêt au Mécanisme européen de stabilité (MES).

Le gouvernement d'Alexis Tsipras doit désormais soumettre avant vendredi un ensemble de mesures détaillées à ses partenaires européens, qui détermineront avec l'aide de la Commission, de la BCE et du FMI si elles sont suffisantes pour permettre le déblocage d'une nouvelle aide.

Sans accord politique dimanche, la BCE menace de cesser son soutien aux banques grecques, ce qui privera le pays de liquidités et le contraindra à recourir à une monnaie parallèle.

La fermeture des banques grecques a été prolongée jusqu'à lundi et les retraits restent plafonnés à 60 euros par jour. La présidente de la fédération bancaire grecque a assuré qu'elles avaient suffisamment de liquidités pour alimenter leurs distributeurs de billets jusqu'à lundi.   Suite...

 
Alexis Tsipras au Parlement européen, à Strasbourg. La Grèce doit présenter jeudi ses propositions de réforme de la dernière chance pour obtenir une nouvelle aide financière de ses créanciers et rester dans la zone euro. /Photo prise le 8 juillet 2015/REUTERS/Vincent Kessler