Athènes promet des réformes avec le soutien total de Paris

mercredi 8 juillet 2015 18h48
 

PARIS (Reuters) - La Grèce a promis de présenter jeudi au plus tard des propositions de réforme de son économie pour obtenir une nouvelle aide de ses créanciers, avec le soutien de la France qui a promis de "tout faire" pour éviter un "Grexit".

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a plaidé mercredi sa cause devant les députés européens à Strasbourg, au lendemain du sommet de la zone euro qui a décidé de se donner jusqu'à dimanche pour conclure un accord avec la Grèce.

A quatre jours de l'échéance, Alexis Tsipras, fort de sa victoire au référendum par lequel les Grecs ont dit "non" aux exigences formulées par ses partenaires de l'UE, s'est engagé à présenter jeudi les propositions de réformes qui lui sont demandées tout en restant vague sur leur contenu.

"Demain, nous allons soumettre des propositions concrètes pour un accord juste, des propositions de réforme fiables", a-t-il déclaré à l'issue d'un long débat qui a vu le clivage droite-gauche éclater parfois avec une grande virulence. "Nous demandons votre soutien pour changer la Grèce."

"Nous voulons trouver un compromis honorable pour éviter une rupture qui serait une rupture avec la tradition européenne, nous sommes tous conscients des enjeux et nous sommes prêts de notre côté à prendre nos responsabilités historiques."

Il a également demandé un rééchelonnement de la dette grecque jugée insoutenable par le FMI, a-t-il dit, non pour faire peser la charge sur les contribuables européens, mais pour trouver une solution qui sortira l'Europe de son impuissance à régler une crise de l'endettement "qui s'autoalimente".

ATHÈNES PROMET DE REFORMER LES RETRAITES

Parallèlement, la Grèce a envoyé une lettre au Mécanisme européen de stabilité (MES) dans laquelle elle s'engage à réformer dès la semaine prochaine son système de retraites et sa fiscalité pour obtenir de ses partenaires européens un prêt de trois ans couvrant les remboursements de sa dette.   Suite...

 
Le Premier ministre grec Alexis Tsipras au Parlement européen, à Strasbourg. La Grèce a promis de présenter jeudi au plus tard des propositions de réforme de son économie pour obtenir une nouvelle aide de ses créanciers, avec le soutien de la France qui a promis de "tout faire" pour éviter un "Grexit". /Photo prise le 8 juillet 2015/REUTERS/Vincent Kessler