Airbus signe un accord pour une nouvelle usine en Chine

jeudi 2 juillet 2015 17h18
 

TOULOUSE (Reuters) - Airbus a signé jeudi à Toulouse un accord de coopération industrielle avec la Chine pour la création d’un centre de finition de gros porteurs long-courriers A330 à Tianjin, dont le coût sera d'environ 150 millions d’euros.

Cet investissement sera supporté par la joint-venture formée par Airbus à 51% et ses partenaires locaux, Tianjin Free Trade Zone Investment Company Limited et l’entreprise d’Etat Aviation Industry Corporation of China (AVIC).

Ce centre sera construit non loin de Pékin à proximité du site d’assemblage de l’A320, que l’avionneur européen a ouvert en 2004 dans le cadre de cette joint-venture.

La nouvelle usine, dédiée à l’aménagement des cabines et à la peinture extérieure des avions, emploiera 250 personnes. Elle recevra les A330 de la chaîne d’assemblage final de Toulouse, qui arriveront "verts" et sans équipements intérieurs.

Une fois l’aménagement commercial achevé aux couleurs des compagnies asiatiques clientes d’Airbus, les avions seront peints et transférés au centre de livraison d’Airbus à Tianjin, dont une extension a été réalisée pour l’A330.

Les travaux s’étaleront sur deux ans et demi et la première livraison est programmée d’ici fin 2017. Le centre de finition pourra alors produire deux avions par mois.

Pour Fabrice Brégier, PDG d’Airbus, "cet accord (...) ouvre un nouveau chapitre de la coopération stratégique avec la Chine portant sur des avions gros-porteurs."

"Ensemble nous allons développer de nouvelles installations, accroître nos capacités" et conquérir de nouveaux marchés en Chine", a-t-il dit.

  Suite...

 
Airbus a signé jeudi à Toulouse un accord de coopération industrielle avec la Chine pour la création d’un centre de finition de gros porteurs long-courriers A330 à Tianjin, dont le coût sera d'environ 150 millions d’euros. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau