L'emploi faiblit aux Etats-Unis, la hausse des taux fait débat

jeudi 2 juillet 2015 17h24
 

par Lucia Mutikani

WASHINGTON (Reuters) - Les créations d'emploi ont ralenti en juin aux Etats-Unis et celles des deux mois précédents ont été revues à la baisse, ce qui affaiblit l'hypothèse d'un relèvement des taux d'intérêt américains par la Réserve fédérale dès le mois de septembre.

Le nombre de créations d'emploi dans le secteur non-agricole est revenu à 223.000 en juin, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Travail, alors que les économistes interrogés par Reuters en attendaient 230.000.

Les statistiques d'avril et de mai ont été révisées à la baisse pour montrer que les créations d'emploi avaient été inférieures de 60.000 au total sur ces deux mois par rapport aux premières estimations.

Par ailleurs, 423.000 personnes ayant quitté le marché du travail le mois dernier, le taux de chômage a baissé de 0,2 point à 5,3%, son plus bas niveau depuis avril 2008.

Le taux de participation de la main d'oeuvre, soit la part des Américains en âge de travailler occupant ou cherchant un emploi, est tombé à 62,6%. Il n'avait jamais été aussi faible depuis octobre 1977.

Le salaire horaire moyen est lui resté inchangé par rapport à mai, ce qui limite sa hausse sur un an à 2,0%.

SEPTEMBRE OU PAS SEPTEMBRE ?   Suite...

 
Offres d'emploi à Reno, dans le Nevada. Les créations d'emploi ont ralenti à 223.000 en juin aux Etats-Unis et celles des mois de mai et avril ont été revues à la baisse, ce qui affaiblit l'hypothèse d'un relèvement des taux d'intérêt dès le mois de septembre aux Etats-Unis. /Photo prise le 16 septembre 2014/REUTERS/Max Whittaker