La Grèce dans l'impasse avant le référendum de dimanche

lundi 29 juin 2015 17h48
 

par Karolina Tagaris et Michele Kambas

ATHENES (Reuters) - La Grèce se prépare lundi à un référendum sur le projet d'accord refusé par son gouvernement sans espoir de nouvelles propositions de la part de ses créanciers.

Les Grecs, qui ont trouvé leurs banques fermées pour la semaine, même si certaines rouvriront jeudi pour le versement des retraites, voteront dimanche.

Un "non" signifierait qu'ils ne veulent pas rester dans la zone euro, a déclaré lundi le ministre allemand de l'Economie, Sigmar Gabriel.

Le président du Conseil italien, Matteo Renzi, a déclaré pour sa part sur Twitter que les Grecs auraient à choisir "non pas entre l'Union européenne et (le Premier ministre grec Alexis) Tsipras, mais entre l'euro et la drachme".

La menace d'un Grexit provoque des turbulences sur les marchés financiers, orientés à la baisse en Europe, comme aux Etats-Unis, à la veille de l'expiration du plan d'aide actuel et de la date limite pour le remboursement au Fonds monétaire international (FMI) d'une tranche d'1,6 milliard d'euros.

Si les conséquences à long terme d'une sortie de la Grèce de l'euro sont difficiles à mesurer, plusieurs voix, dont celle du ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, se sont élevées pour affirmer que l'arrêt du plan d'aide et le défaut qui se dessine auraient un impact limité sur les autres pays.

Pour une petite majorité des plus de 70 économistes et traders interrogés par Reuters, Athènes devrait rester dans la zone euro. Mais 45% des sondés pensent désormais qu'elle en sortira, contre 30% il y a juste une semaine.

  Suite...

 
La Grèce se prépare lundi à un référendum sur le projet d'accord refusé par son gouvernement sans espoir de nouvelles propositions de la part de ses créanciers. /Photo prise le 29 juin 2015/REUTERS/Alkis Konstantinidis