L'incertitude grecque fait plonger les marchés financiers

lundi 29 juin 2015 12h44
 

par Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS (Reuters) - Les marchés financiers et les actifs les plus risqués sont lourdement sanctionnés lundi matin, plombés par l'aggravation de la crise grecque après la rupture spectaculaire des discussions entre Athènes et ses partenaires européens.

En Europe, l'euro retombe au niveau du début du mois, à 1,1082 dollar à 10h16, contre 1,1150 dollar vendredi et plus de 1,14 dollar il y a une semaine.

Du côté des Bourses, Paris recule de 3,43%, Francfort de 3,29%, Milan de 3,78% pendant que l'indice Euro Stoxx 50, qui regroupe les principales valeurs de la zone euro, abandonne 3,64%. La Bourse d'Athènes va, elle, rester fermée jusqu'au 6 juillet.

La Bourse grecque fermée, c'est sur le marché obligataire que la pression se fait le plus sentir pour la Grèce.

Le rendement à 10 ans de la dette souveraine grecque remonte ainsi à 14,55%, contre moins de 11% durant la semaine dernière, quand le taux du Bund à 10 ans allemand retombe à 0,77% après avoir frôlé 0,95% vendredi.

"La crise est là (...) Rien ne semble pouvoir arrêter la panique", observe Naeem Aslam, responsable de l'analyse des marchés chez Ava Trade.

"C'est une véritable tornade aujourd'hui sur les marchés financiers et ceux qui pensaient que la 'Grèce ne compte pas' en sont pour leurs frais. Cela a été le week-end le plus difficile pour les investisseurs depuis la crise de Lehman", ajoute-t-il.

  Suite...

 
Trader à la Bourse de Francfort. Les marchés financiers et les actifs les plus risqués sont lourdement sanctionnés lundi matin, plombés par l'aggravation de la crise grecque après la rupture spectaculaire des discussions entre Athènes et ses partenaires européens. /Photo prise le 29 juin 2015/REUTERS/Ralph Orlowski