June 29, 2015 / 7:33 AM / 2 years ago

BNP va racheter la gestion de flotte automobile européenne de GE

2 MINUTES DE LECTURE

BNP Paribas a annoncé lundi la signature par sa filiale Arval d'une lettre d'intention en vue d'acquérir auprès de GE Capital son activité européenne de gestion de flotte automobile (GE Capital Fleet Services). /Photo prise le 23 avril 2015/Gonzalo Fuentes

PARIS (Reuters) - BNP Paribas a annoncé lundi la signature par sa filiale Arval d'une lettre d'intention en vue d'acquérir auprès de GE Capital son activité européenne de gestion de flotte automobile (GE Capital Fleet Services).

Ce projet s'inscrit en parallèle d'une transaction plus globale selon laquelle la société canadienne Element Financial, partenaire d'Arval en Amérique du Nord, devrait racheter l'activité de GE Capital Fleet Services aux Etats-Unis, au Mexique, en Australie et en Nouvelle Zélande pour 8,6 milliards de dollars canadiens (6,3 milliards d'euros).

Reuters avait rapporté vendredi qu'Element était sur le point d'acheter une grande partie de GE Capital Fleet Services.

Le projet d'acquisition proposé par Arval concerne un périmètre de 160.000 véhicules situés dans 12 pays européens, dont les trois quarts en France, en Allemagne et au Royaume-Uni, et représentant près de 2,4 milliards d'euros d'actifs au 1er trimestre 2015, a précisé BNP Paribas dans un communiqué.

La transaction "devrait renforcer significativement la position d'Arval dans son marché, avec une présence de premier plan en Europe et une flotte mondiale autour de 900.000 véhicules", a ajouté le groupe bancaire.

Le rachat de GE Capital Fleet Services devrait être finalisé au quatrième trimestre 2015. L'opération ne devrait avoir qu'un impact "mineur" sur le ratio Common Equity Tier 1 du groupe, partiellement compensé par la vente récente d'une participation dans Klépierre.

Une fois les opérations finalisées, l'alliance Element-Arval sera en mesure d'exploiter des flottes de véhicules dans plus de 40 pays, a souligné Element.

La vente de GE Capital Fleet Services entre dans la volonté de GE, annoncée le 10 avril, de céder pour plus de 200 milliards de dollars d'actifs de GE Capital, le groupe voulant se recentrer sur ses activités industrielles.

Benoît Van Overstraeten, édité par Benjamin Mallet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below