La BCE jugera début 2015 de l'intérêt d'agir de nouveau

jeudi 4 décembre 2014 18h11
 

par John O'Donnell

FRANCFORT (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) jugera au début de l'an prochain de l'opportunité de mettre en oeuvre de nouvelles mesures pour relancer l'économie de la zone euro, a déclaré jeudi son président Mario Draghi.

Lors de sa conférence de presse mensuelle à l'issue de la réunion du conseil des gouverneurs, Mario Draghi a assuré que les dirigeants de la BCE étaient unanimes dans leur détermination à adopter si nécessaire des mesures qui pourraient inclure l'achat de dette publique.

La BCE avait auparavant annoncé, comme attendu, le maintien de ses taux directeurs à leurs plus bas niveaux historiques.

En complément de cette politique de taux ultra-accommodante, la banque centrale prévoit d'augmenter son bilan à 800 milliards d'euros, voire à 1.000 milliards, ce qui le ramènerait à son niveau du début 2012, en achetant des actifs sur les marchés pour injecter massivement des liquidités dans le système financier.

"Au début de l'an prochain, le conseil des gouverneurs réévaluera le soutien monétaire engagé, l'expansion du bilan et les perspectives d'évolution des prix", a dit Mario Draghi.

"S'il s'avère nécessaire d'apporter une réponse intensifiée aux risques d'une période trop prolongée d'inflation basse, le conseil des gouverneurs reste unanime dans sa détermination à utiliser des instruments non conventionnels supplémentaires dans le cadre de son mandat."

"Cela pourrait impliquer de modifier au début de l'année prochaine la taille, le rythme et la composition de nos mesures."

  Suite...

 
Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a déclaré que l'opportunité de mettre en oeuvre de nouvelles mesures pour relancer l'économie de la zone euro serait évaluée au début de l'an prochain. Comme attendu, la BCE a maintenu ses taux directeurs à leurs plus bas niveaux historiques.  /Photo prise le 4 décembre 2014/REUTERS/Kai Pfaffenbach