Sanofi et Evotec négocient l'avenir du site de Toulouse

mardi 2 décembre 2014 20h09
 

par Noëlle Mennella et Natalie Huet

PARIS (Reuters) - Sanofi est entré en négociations exclusives avec Evotec en vue de lui céder les plates-formes scientifiques de son site de Toulouse et de conclure avec cette entreprise allemande de biotechnologie un partenariat de recherche sur de nouveaux médicaments.

Ce projet s'inscrit dans le cadre de la réorganisation des activités de recherche enclenchée à l'automne 2012 par Sanofi sous l'égide de son ex-directeur général Christopher Viehbacher, limogé fin octobre.

Pour le site de Toulouse, le plan de réorganisation envisageait initialement de conserver 364 emplois sur 617 et de mettre en place des plates-formes ayant vocation à devenir autonomes (recherches, technologie, support), et que Sanofi s'était engagé à soutenir pendant cinq ans.

Le projet en cours de discussion porte sur les deux premières plate-formes dont les effectifs totaliseraient environ 210 personnes. De fait, depuis la mise en oeuvre du plan social, les effectifs de Sanofi sur le site ont progressivement diminué à environ 250 personnes, résultat de mutations internes ainsi que de départs volontaires.

Evotec a pris l'engagement de maintenir l'emploi sur le site à horizon 2019 et de faire de Toulouse "une base européenne de son développement international".

De son côté, Sanofi s'est engagé à investir de l'ordre de 250 millions d'euros sur une période de cinq ans pour mettre en place un programme pluriannuel conjoint de recherche afin de développer les plates-formes scientifiques du site toulousain.

SANOFI VEUT CREER UN BIOPARC   Suite...

 
Sanofi a confirmé mardi être entré en négociations exclusives avec la société allemande Evotec en vue de lui céder la plupart des activités de son site de Toulouse./Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann