Wall Street finit en baisse avec les indicateurs et Apple

lundi 1 décembre 2014 22h16
 

par Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en baisse lundi, sous le coup à la fois d'indicateurs macro-économiques suggérant une faiblesse de la conjoncture économique mondiale et de données laissant entrevoir un lent démarrage des ventes liées à la saison des fêtes aux Etats-Unis.

L'indice Dow Jones a cédé 0,29%, soit 51,44 points, à 17.776,80 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 14,12 points, soit 0,68%, à 2.053,44 points.

Et le Nasdaq Composite, plombé par le plongeon du titre Apple, a reculé de 64,28 points (-1,34%) à 4.727,35 points.

La plupart des indices sectoriels du S&P-500 ont terminé dans le rouge, à l'exception du compartiment énergétique, qui a bondi de 0,71% avec l'envolée de près de 4,5% des cours du brut léger américain, et de celui des "utilities" (+0,17%), considéré comme étant défensif.

Le recul de Wall Street intervient après six semaines consécutives de hausse des principaux indices de Wall Street. Sur les 15 derniers mois, le S&P-500, qui sert de référence aux gérants de fonds, a enregistré 12 gains mensuels. Vendredi, il avait terminé à 0,25% de son record de clôture.

L'action Apple, qui a terminé sur un repli de 3,26% à 115,05 dollars, avait brusquement chuté peu après l'ouverture, dans des volumes inhabituellement étoffés, sans, selon des traders, de cause clairement définie. Certains intervenants de marché ont attribué la brutalité de la baisse de ce poids lourd de Wall Street aux algorithmes de trading à haute fréquence.

La croissance de l'activité manufacturière s'est essoufflée en Europe comme en Asie en novembre, les baisses de prix ne suffisant pas à stimuler la demande, ce qui renforce l'impression de fragilité de la reprise de l'économie mondiale.

Elle s'est aussi ralentie aux Etats-Unis, où elle reste toutefois nettement plus dynamique.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS