Les Bourses européennes ont terminé dans le rouge

lundi 1 décembre 2014 18h12
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé lundi dans le rouge avec des marchés affaiblis par le ralentissement de l'industrie en Europe comme en Chine et plombés par les ressources de base.

La croissance de l'activité manufacturière s'est essoufflée en Europe comme en Asie en novembre, les baisses de prix ne suffisant pas à stimuler la demande, ce qui renforce l'impression de fragilité de la reprise de l'économie mondiale.

Dans ce contexte, le CAC 40 perd 0,29% à 4.377,33 points. À Francfort, le Dax cède 0,17%% tandis qu'à Londres le FTSE lâche 0,99%, tiré vers le bas par les valeurs minières. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 perd 0,58% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 0,55%.

Les indices des valeurs métallurgiques et minières et de l'énergie sont parmi les plus fortes baisses sectorielles en Europe, reculant chacun de 0,89%.

A l'heure de la clôture en Europe, Wall Street était orientée à la baisse après l'annonce de chiffres de ventes décevants pour le week-end de Thanksgiving.

La publication en début de séance d'indicateurs sur l'activité manufacturière aux Etats-Unis en novembre n'a rien fait pour modifier la tendance.

Les résultats de l'étude Markit montrent que l'activité manufacturière a connu le mois dernier son rythme le plus faible depuis janvier, même si elle reste soutenue avec un indice à 54,8.

Un autre indice, celui de l'Institute for Supply Management (ISM), signale lui aussi un ralentissement de l'activité manufacturière sur le territoire américain, quoique moins prononcé que prévu.

Aux valeurs en Europe, E.ON s'adjuge 4,24% à Francfort après avoir annoncé un projet de scission pour se recentrer sur les énergies renouvelables.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES