Wall Street finit sur une note stable, les énergétiques pèsent

vendredi 28 novembre 2014 22h55
 

par Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - Le Dow Jones et le Nasdaq ont fini pratiquement inchangés vendredi au terme d'une séance écourtée en raison du "Black Friday", tandis que le S&P a été affecté par le recul des valeurs de l'énergie après la décision de l'Opep de ne pas réduire sa production.

Les trois indices ont toutefois inscrit une sixième semaine dans le vert d'affilée.

Les pays membres de l'Opep ont décidé jeudi de ne pas réduire leur extraction, une victoire pour les Etats du Golfe emmenés par l'Arabie saoudite face aux pays plus pauvres du cartel, sur fond de baisse continue des cours du brut

"Le brut ne semble pas avoir trouvé de plancher et il pourrait facilement venir tutoyer 60 dollars", observe Tony Roth (Wilmington Trust).

Le WTI texan à échéance janvier est tombé juste en deçà des 66 dollars le baril, à 65,99 dollars, accusant une perte de 10,45%. Le Brent de mer du Nord de même échéance a perdu 3,53% à 70,02 dollars le baril.

L'indice Dow Jones a gagné 0,49 point à 17.828,24 points. Le Standard & Poor's 500 a cédé 5,27 points (0,25%) à 2.067,57 points et le Nasdaq Composite a pris 4,31 points, soit 0,09%, à 4.791,63 points.

Le Dow et le Nasdaq Composite ont notamment été soutenus par d'autres compartiments du marché, en particulier la distribution

Sur l'ensemble de la semaine, le Dow a gagné 0,1%, le S&P 0,2% et le Nasdaq 1,7%. Sur le mois de novembre, le Dow a progressé de 2,5%, le S&P de 2,5% et le Nasdaq de 3,5%.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS