L'inflation ralentit au Japon, pour le troisième mois d'affilée

vendredi 28 novembre 2014 08h18
 

par Tetsushi Kajimoto et Stanley White

TOKYO (Reuters) - L'inflation au Japon a ralenti en octobre pour le troisième mois consécutif, en raison de la baisse des prix du pétrole, soulignant la morosité de la conjoncture à quinze jours des élections convoquées par le Premier ministre, Shinzo Abe, pour valider sa politique économique.

La production industrielle a en revanche enregistré le mois dernier une hausse inattendue, ce qui pourrait s'expliquer par une réduction par les entreprises des stocks de biens invendus qui se sont accumulés après la hausse de la TVA en avril dernier, qui a déclenché une récession.

Shinzo Abe, qui remet son mandat en jeu le 14 décembre, pourra trouver un certain réconfort dans cette statistique même si les analystes continuent à douter de l'efficacité de sa politique de relance et de lutte contre la déflation.

En décembre 2012, retrouvant la tête du gouvernement japonais, Shinzo Abe s'était engagé à redynamiser l'économie avec un mélange de politique monétaire ultra-accommodante, de mesures de relance budgétaire et de réformes structurelles, les "trois flèches" des "Abenomics", sa politique économique.

Ces mesures avaient eu un effet immédiat avec un PIB en hausse de 4% en rythme annualisé sur les six premiers mois de 2013 et une Bourse de Tokyo qui a bondi de 56,7% l'an dernier.

Mais depuis, en raison notamment de la hausse de la TVA intervenue le 1er avril, l'élan amorcé par la politique du gouvernement s'est essoufflé, conduisant fin octobre la Banque du Japon à augmenter encore son programme massif de rachats d'actifs tandis que l'économie basculait dans la récession.

"L'inflation pourrait continuer à ralentir car les cours du brut sont à la baisse", déclare Hidenobu Tokuda, économiste à l'institut de recherche Mizuho. "Les autres statistiques montrent que l'économie se redresse, mais ce n'est pas vraiment à cause de la politique d'Abe".

  Suite...

 
Sur le marché d'Ameyoko à Tokyo. L'inflation au Japon a ralenti en octobre pour le troisième mois consécutif, en raison de la baisse des prix du pétrole, soulignant la morosité de la conjoncture à quinze jours des élections convoquées par le Premier ministre, Shinzo Abe, pour valider sa politique économique. /Photo prise le 27 novembre 2014/REUTERS/Thomas Peter