L'Europe et l'Afrique plombent les résultats du Club Med

vendredi 28 novembre 2014 13h09
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - En pleine bataille d'OPA, le Club Méditerranée a publié un résultat opérationnel en baisse pour son exercice 2013-2014 doublé d'une nouvelle perte nette, plombé par le marasme en Europe, les troubles au Moyen-Orient et les craintes liées au virus Ebola en Afrique.

Le groupe de loisirs convoité par le milliardaire chinois Guo Guangchang et le financier italien Andrea Bonomi a assuré que ses résultats démontraient "la pertinence de son positionnement stratégique sur le haut de gamme" (villages 4 et 5 tridents) et de sa diversification dans les régions à forte croissance (Chine et Brésil) visant à contrer les difficultés du marché européen.

La montée en gamme, soutenue par Fosun, holding de Guo Guangchang, est en partie contestée par Andrea Bonomi qui dit vouloir également développer l'offre moyen de gamme (3 tridents) et poursuivre une stratégie plus équilibrée entre l'Europe, l'Amérique et l'Asie.

Si les réservations cumulées sur l'hiver affichent une hausse de 2,7%, les tendances se sont fortement dégradées au cours des deux derniers mois avec des réservations en forte baisse (-12,4%).

La chute atteint 18,8% dans la région Europe-Afrique plombée par la crise économique, les troubles au Moyen-Orient et les craintes liées au virus Ebola. Le village de Cap Skirring, au Sénégal, accuse ainsi un décrochage de ses ventes de 50%.

En Asie, les réservations reculent de 5,9%, une baisse que le Club explique par un nouvel an chinois tardif en 2015.

Le groupe est cependant parvenu à stabiliser le chiffre d'affaires de ses villages (+0,2% à taux de changes constants à 1,376 milliard d'euros) au cours de l'exercice grâce à la bonne tenue du continent américain, tandis que la hausse des ventes a été modeste en Asie.

  Suite...

 
En pleine bataille d'OPA opposant le milliardaire chinois Guo Guangchang au financier italien Andrea Bonomi, le Club Méditerranée a fait état vendredi d'une baisse du résultat opérationnel de ses villages au cours de son exercice décalé 2013-2014. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier