L'Allemagne évite la récession grâce à la consommation

mardi 25 novembre 2014 11h51
 

BERLIN (Reuters) - Une hausse marquée de la consommation privée a permis à l'Allemagne de renouer au troisième trimestre avec une modeste croissance de 0,1% du produit intérieur brut (PIB) et d'éviter ainsi une récession technique, malgré la faiblesse persistante de l'investissement.

Selon les données détaillées publiées mardi par l'Office fédéral de la statistique, la consommation privée a augmenté de 0,7% sur la période juillet-septembre, sa plus forte hausse trimestrielle en trois ans, et l'investissement public a progressé de 0,6%.

Globalement, la consommation a apporté 0,5 point de croissance au PIB allemand au troisième trimestre.

Le commerce extérieur a aussi eu un effet positif, de 0,2 point, les exportations (+1,9%) ayant crû plus rapidement que les importations (+1,7%).

"Nous ne sommes pas en récession", a souligné le ministre des Finances, Wolfgang Schäuble, lors d'un débat au Bundestag.

"Nous n'avons pas une croissance économique aussi bonne qu'auparavant mais nous sommes proches de notre potentiel économique", a-t-il ajouté.

Côté négatif, les dépenses d'investissement productif ont chuté de 2,3% au troisième trimestre. Globalement, l'investissement a contribué négativement de 0,7 point au PIB du troisième trimestre, alors que nombre de partenaires de l'Allemagne, dont la France, l'appellent à profiter de ses finances publiques saines pour relancer l'investissement et soutenir ainsi l'activité dans la zone euro.

"PAS INVESTIR UNIQUEMENT DANS LE BÉTON"   Suite...

 
LA CROISSANCE ALLEMANDE