Fosun discute d'une surenchère sur Club Med avec Nelson Tanure

vendredi 21 novembre 2014 17h51
 

par Dominique Vidalon et Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - Le conglomérat chinois Fosun a indiqué vendredi être en discussions avec l'investisseur brésilien Nelson Tanure en vue d'une éventuelle nouvelle offre pour le rachat du Club Méditerranée.

"Du côté de Fosun, on confirme des discussions avec Nelson Tanure", a dit une porte-parole de Fosun à Reuters. "Aucune décision n'a encore été prise sur le principe d'une surenchère", a-t-elle pris soin d'ajouter.

L'homme d'affaires italien Andrea Bonomi a relevé mardi dernier son offre pour le rachat du Club Med et propose désormais 23 euros par action. Pour cela, il s'est assuré l'appui du fonds d'investissement américain KKR.

Fosun, qui proposait jusqu'à la surenchère d'Andrea Bonomi 22 euros par action pour mettre la main sur le groupe français, a jusqu'au 1er décembre pour déposer une nouvelle offre sur Club Med.

"Nelson Tanure est en discussion avec Fosun en vue de prendre une participation minoritaire dans Gaillon Invest II (le véhicule d'investissement de Fosun, NDLR)", indique une autre source dans l'entourage du groupe chinois.

"L'idée est d'arriver à un accord d'ici la fin de semaine prochaine. Les choses avancent bien", ajoute cette source.

L'Autorité des marchés financiers (AMF) a donné à Fosun jusqu'au 1er décembre à 18 heures pour lancer, s'il le souhaite, une surenchère sur le groupe de loisirs.

Devant la durée exceptionnellement longue de cette OPA, la plus longue de l'histoire boursière française, l'AMF a décidé d'opter pour une procédure lui permettant d'accélérer le calendrier des offres.   Suite...

 
Jiannong Qian, directeur général de Fosun, le PDG de Club Méditerannée Henri Giscard d'Estaing et son directeur financier Michel Wolfovski (de gauche à droite). Le conglomérat chinois Fosun a indiqué vendredi être en discussions avec l'investisseur brésilien Nelson Tanure en vue d'une éventuelle nouvelle offre pour le rachat du Club Méditerranée. /Photo prise le 12 septembre 2014/REUTERS/Christian Hartmann