La BCE déterminée à faire remonter l'inflation, dit Mario Draghi

vendredi 21 novembre 2014 15h28
 

par John O'Donnell et Eva Taylor

FRANCFORT (Reuters) - Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a ouvert vendredi la voie à des initiatives de politique monétaire plus radicales pour relancer l'économie de la zone euro, estimant que l'inflation "excessivement basse" devait être rapidement augmentée par tous les moyens nécessaires.

"Nous continuerons à faire face à nos responsabilités, nous ferons ce que nous devons faire pour augmenter l'inflation et les perspectives d'inflation aussi vite que possible, comme notre mandat sur la stabilité des prix le réclame", a déclaré Mario Draghi lors d'un congrès bancaire annuel à Francfort.

"Si, sur sa trajectoire actuelle, notre politique n'est pas assez efficace pour y parvenir, ou si de nouveaux risques pour les perspectives d'inflation se matérialisent, il nous faudra augmenter la pression et élargir davantage les canaux à travers lesquels nous intervenons en modifiant en conséquence la taille, le rythme et la composition de nos rachats", a-t-il ajouté.

Mario Draghi a qualifié de difficile la situation économique de la zone euro en soulignant le faible niveau de la croissance et en jugeant qu'il ne fallait pas attendre d'amélioration dans les prochains mois.

Le président de la BCE a dit lundi que les nouvelles mesures d'assouplissement monétaire au sein de la zone euro pourraient porter sur des achats à grande échelle d'obligations souveraines, une politique dite d'assouplissement quantitatif qui a été mise en oeuvre aussi bien par la Réserve fédérale américaine que par la Banque du Japon ou la Banque d'Angleterre.

"Draghi a pratiquement annoncé que la banque centrale allait encore assouplir sa politique rapidement. 'M. Peut-être' s'est transformé en 'M. Certainement'", a commenté Nick Kounis, économiste chez ABN Amro. "Nous pensons que la BCE épuisera toutes les alternatives avant d'en venir aux achats de dettes souveraines", a-t-il toutefois ajouté.

L'EURO BAISSE, LES BOURSES GRIMPENT   Suite...

 
Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, a répété vendredi que l'institution se tenait prête à agir rapidement si l'inflation demeure à un bas niveau au sein de la zone euro. /Photo prise le 21 novembre 2014/REUTERS/Kai Pfaffenbach