Le Japon, en récession, devrait reporter le relèvement de la TVA

lundi 17 novembre 2014 10h59
 

par Leika Kihara et Linda Sieg

TOKYO (Reuters) - Le Japon est, contre toute attente, tombé en récession au troisième trimestre, selon des données publiées lundi qui ouvrent pour le Premier ministre Shinzo Abe la voie au report d'une nouvelle hausse de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et à la convocation d'élections anticipées à mi-parcours de son mandat.

En rythme annualisé, le produit intérieur brut (PIB) a reculé de 1,6%, un repli qui vient après la contraction (révisée) de 7,3% enregistrée au deuxième trimestre, dans la foulée d'une hausse de la TVA entrée en vigueur le 1er avril.

Une récession se définit techniquement comme deux trimestres consécutifs de baisse du PIB.

Les économistes anticipaient en moyenne une hausse de 2,1% du PIB de la troisième puissance économique mondiale, mais la consommation et les exportations sont restées atones, lestant les entreprises de stocks importants.

Le Premier ministre Shinzo Abe a récemment déclaré que les données du PIB du troisième trimestre pèseraient lourd dans sa décision de reporter ou non une nouvelle hausse de la TVA, qui doit normalement intervenir en octobre 2015.

Après avoir été relevée de 5 à 8% le 1er avril, la taxe sur la consommation doit passer à 10% l'année prochaine. L'Etat japonais a besoin de rentrées fiscales supplémentaires pour contenir un endettement qui dépasse les 200% du PIB.

Le Premier ministre, qui rentre ce lundi d'une tournée d'une semaine l'ayant mené en Chine, au Myanmar et en Australie, va annoncer mardi sa décision sur les mesures économiques, a déclaré lundi le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga.

D'après les médias japonais, Shinzo Abe pourrait également faire une annonce sur des élections législatives anticipées, qui, selon des élus du parti liberal démocrate au pouvoir, pourraient être organisées le 14 décembre.   Suite...

 
En rythme annualisé, le PIB japonais a reculé de 1,6% au troisième trimestre, un repli qui vient après la contraction (révisée) de 7,3% enregistrée au deuxième trimestre, dans la foulée d'une hausse de la TVA entrée en vigueur le 1er avril. /Photo prise le 16 novembre 2014/REUTERS/Yuya Shino