14 novembre 2014 / 16:13 / dans 3 ans

L'Etat aurait choisi Philippe Varin pour la présidence d'Areva

L'Etat souhaiterait voir nommé Philippe Varin à la présidence d'Areva à l'occasion du changement de la gouvernance du groupe nucléaire. L'ex-président de PSA Peugeot Citroën remplacerait Pierre Blayau, aujourd'hui président du conseil de surveillance du groupe, qui a prévu de se doter d'ici à la fin de l'année d'un conseil d'administration, avec un président et un directeur général. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

PARIS (Reuters) - L‘Etat souhaite voir nommé Philippe Varin à la présidence d‘Areva à l‘occasion du changement de la gouvernance du groupe d‘énergie nucléaire, a-t-on déclaré vendredi dans l‘entourage du ministre de l‘Economie, Emmanuel Macron.

L‘ex-patron de PSA Peugeot Citroën remplacerait Pierre Blayau, aujourd‘hui président du conseil de surveillance, alors qu‘Areva a prévu de se doter d‘ici à la fin de l‘année d‘un conseil d‘administration avec un président et un directeur général.

Philippe Knoche, qui assure les fonctions de Luc Oursel à la présidence du directoire en raison de l‘indisponibilité de celui-ci pour raisons de santé, serait nommé directeur général, a-t-on précisé de même source.

“L‘Etat souhaite que Philippe Varin puisse entrer au conseil d‘administration d‘Areva en vue d‘en prendre la présidence”, a-t-on déclaré, confirmant des informations du quotidien Les Echos.

Le conseil de surveillance d‘Areva devrait se réunir d‘ici la fin de la semaine prochaine et proposera lors d‘une assemblée générale des actionnaires la liste des administrateurs dans laquelle figurera le nom de Philippe Varin, a-t-on ajouté.

“Philippe Varin sera également administrateur d‘EDF, ce qui permettra d‘assurer la cohérence de la stratégie des deux groupes”, a-t-on observé de même source.

Areva, dont l‘Etat français contrôle directement ou indirectement près de 87% du capital, n‘a pas commenté ces informations.

Philippe Varin doit être nommé administrateur d‘EDF le 21 novembre lors de l‘assemblée générale des actionnaires du groupe, dont l‘Etat a décidé de remplacer le PDG Henri Proglio par Jean-Bernard Lévy, actuellement à la tête de Thales.

Pénalisé par une demande limitée de la part de ses clients électriciens, Areva a annoncé début octobre son intention de réduire ses investissements et de céder des actifs pour éviter une dégradation de ses notes de crédit.

Interrogé sur ce dossier, le Premier ministre, Manuel Valls, a déclaré que les choix du gouvernement pour EDF et Areva “visent à rapprocher et à mieux faire travailler ces deux grandes entreprises qui sont indispensables à notre filière énergétique (... et) aussi à la conquête, demain, de marchés extérieurs”.

“Les choix que nous faisons visent à conforter cette stratégie”, a-t-il répondu à des journalistes en marge d‘un déplacement en province.

Jean-Baptiste Vey et Benjamin Mallet, avec Elizabeth Pineau, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below