14 novembre 2014 / 12:08 / il y a 3 ans

Les marchés européens effacent leurs modestes gains à mi-séance

Les principales Bourses européennes ont effacé leurs modestes gains de la matinée à mi-séance, après les premiers chiffres sur la croissance du troisième trimestre en zone euro. À Paris, l'indice CAC 40 reculait de 0,29% vers 11h30 GMT, à Francfort, le Dax cédait 0,49% et à Londres, le FTSE 0,28%. /Photo d'archives/REUTERS/Lisi Niesner

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont effacé leurs modestes gains de la matinée à mi-séance vendredi, après les premiers chiffres sur la croissance du troisième trimestre en zone euro, tandis que Wall Street est attendue sur une note stable et que les cours du Brent reprennent un peu de couleur.

Les premières estimations de croissance confirment les difficultés de la zone euro à sortir du marasme, même si la progression du PIB s‘avère un peu plus robuste que prévu en France et si l‘Allemagne a réussi à éviter de justesse de tomber en récession., et

Pour l‘ensemble de la zone, Eurostat a fait état d‘une progression de 0,2% du PIB, contre 0,1% attendu en moyenne par les économistes interrogés par Reuters.

À Paris, l‘indice CAC 40 recule de 0,29% à 4.175,79 points vers 11h30 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,49% et à Londres, le FTSE 0,28%. L‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 se replie de 0,51% et l‘EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,45%.

Athènes prend 1,75% contre la tendance, portée par les statistiques officielles qui montrent que la Grèce est officiellement sortie d‘une récession de près de cinq ans au premier trimestre, puis a connu deux autres trimestres de croissance entre avril et septembre.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street allant de -0,02% pour le Dow Jones à +0,21% pour le Nasdaq.

Sur le plan sectoriel, les indices européens des valeurs minières et métallurgiques (-1,2%) et de l‘énergie (-1%) accusent les plus fortes baisses, plombés par la faible conjoncture en Chine et la chute des cours du brut.

Aux valeurs à Paris, Lagardère (+5,67%) signe la plus forte hausse de l‘indice SBF 120 après que Hachette, filiale du groupe d‘édition et de médias, et Amazon ont annoncé avoir mis fin à un litige qui les opposait depuis plusieurs mois.

Bouygues (+3,4%) affiche la meileure performance du CAC après avoir revu en légère hausse son objectif de chiffre d‘affaires 2014. Sa filiale TF1 progresse de 3,2%.

Sur le marché des changes, le yen est tombé à un nouveau plus bas de sept ans face au dollar, dans un contexte de spéculations croissantes selon lesquelles le Premier ministre, Shinzo Abe, va convoquer des élections anticipées et reporter la hausse programmée de la taxe sur la valeur ajoutée au Japon. L‘euro progresse aussi face au yen mais recule face au dollar, autour de 1,2458.

Sur le front du pétrole, le Brent regagne un peu de terrain après avoir touché un nouveau plus bas de quatre ans sous 77 dollars.

L‘Agence internationale de l‘Energie (AIE), qui s‘abstient habituellement de toute prédiction sur l‘évolution des cours, a écrit que le baril de Brent pourrait baisser encore en 2015.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below