Du mieux pour la croissance en France, mais pas pour l'emploi

vendredi 14 novembre 2014 18h37
 

par Yann Le Guernigou

PARIS (Reuters) - L'économie française a surpris avec une croissance un peu plus robuste que prévu au troisième trimestre, insuffisante toutefois pour permettre de créer des emplois et avec peu d'éléments qui signalent un redémarrage franc.

Selon les premiers résultats publiés vendredi par l'Insee, le produit intérieur brut a progressé de 0,3% entre juin et septembre, soit la plus forte hausse depuis le printemps 2013, là où les économistes interrogés par Reuters attendaient +0,2%.

L'institut a annoncé en parallèle que l'emploi salarié dans le secteur privé avait diminué de 0,2% sur la période, marqué par la perte nette de 34.100 postes alors que 8.300 avaient été créés au deuxième trimestre.

La croissance de 0,3% enregistrée en France au troisième trimestre se compare avec celle de 0,1% annoncée en Allemagne, la première économie de la zone euro.

Les deux pays ont révisé dans le même temps leurs chiffres du deuxième trimestre, à -0,1% contre 0,0% annoncé précédemment côté français, à -0,1% contre -0,2% outre-Rhin.

VALLS VOIT "UN ENCOURAGEMENT"

Le ministre des Finances, Michel Sapin, a souligné que l'acquis de croissance pour 2014, à savoir le niveau de l'ensemble de l'année si la croissance du dernier trimestre était nulle, se situait à +0,4%, ce qui crédibilise les dernières prévisions du gouvernement.   Suite...

 
LA CROISSANCE FRANÇAISE