L'AMF prolonge le calendrier des offres sur le Club Med

jeudi 13 novembre 2014 19h57
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - L'Autorité des marchés financiers (AMF) a annoncé jeudi avoir annulé son calendrier d'offres sur le Club Méditerranée et donné au chinois Fosun, jusqu'au 1er décembre, 18h00, pour une éventuelle surenchère sur le groupe de loisirs.

Cette décision intervient alors que la bataille entre l'italien Andrea Bonomi et le conglomérat chinois est encore montée d'un cran avec une nouvelle surenchère lancée le 11 novembre par l'Italien, devenu le premier actionnaire du Club.

Compte tenu de la durée exceptionnellement longue de cette OPA, un record dans l'histoire boursière française, l'AMF a opté, pour la première fois, pour une procédure lui permettant d'accélérer le calendrier des offres.

Elle laisse ainsi à Fosun 12 jours ouvrés pour une éventuelle surenchère. Si tel était le cas, elle accorderait alors à Andrea Bonomi, pendant un certain délai, la possibilité de surenchérir à son tour.

Un délai sera ainsi fixé pour chacune des surenchères, afin d'accélérer le processus des offres.

"Fosun a pris bonne note de la décision de l'AMF qui lui laisse le temps de réfléchir à l'éventualité d'une surenchère", a déclaré une porte-parole du conglomérat chinois.

L'AMF, qui a mis en oeuvre l'article 232-12 de son règlement général, peut aussi décider, ultérieurement, de recourir à l'article 232-13, lançant alors une procédure de "dernière enchère" qui stipule qu'aucune modification ne pourra intervenir au-delà d'une certaine date.

Si la bataille boursière à proprement parler dure depuis quatre mois et demi entre le milliardaire chinois Guo Guangchang et le financier italien, la première OPA sur le groupe de loisirs remonte au printemps 2013.   Suite...

 
L'Autorité des marchés financiers (AMF) a annoncé jeudi qu'elle prolongeait le calendrier des offres sur le Club Méditerranée jusqu'au 1er décembre à 18 heures, afin de permettre au chinois Fosun, s'il le souhaite, de lancer une surenchère sur le groupe de loisirs. /Photo prise le 24 juillet 2014/REUTERS/Benoît Tessier