13 novembre 2014 / 13:27 / il y a 3 ans

Les valeurs suivies à la mi-séance de la Bourse de Paris

Iliad gagne 3,8% vers 14h à la Bourse de Paris, tandis que le CAC 40 est stable. Au lendemain de la publication de ses résultats trimestriels, les investisseurs saluent la solidité de la maison mère de Free et l'accroissement du nombre d'abonnés. /Photo prise le 10 mars 2014/Jacky Naegelen

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies jeudi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 efface ses gains en début d'après-midi (-0,02% à 4.179,20 points à 13h56 après un plus haut à 4.220,74 points en matinée) au lendemain d'un recul de 1,51% alors que le baril de pétrole est nettement sous la barre des 80 dollars (78,82 dollars pour le baril de Brent de mer du Nord).

* ALSTOM (+2,6%) signe la plus forte hausse du CAC 40 après avoir annoncé qu'il envisageait de distribuer à ses actionnaires de 3,5 à 4 milliards d'euros dans le cadre de la cession de ses activités dans l'énergie à General Electric pour 12,35 milliards d'euros.

* PUBLICIS grimpe de 1,64% à 56,89 euros et confirme une configuration technique haussière depuis que le titre a franchi sa moyenne mobile à 50 jours (54,476) le 4 novembre après l'annonce d'une offre de 3,7 milliards de dollars pour racheter le spécialiste américain de la publicité en ligne Sapient.

* CRÉDIT AGRICOLE gagne 1,25%, en rebond après avoir accusé la plus forte baisse du CAC mercredi dans le sillage des amendes infligées à six grandes banques américaines, britanniques et suisse pour des manipulations présumées du marché des changes.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE cède 0,6% et BNP PARIBAS 0,9%.

* GEMALTO gagne 1% après avoir annoncé l'acquisition de la société Marquis ID Systems (MIDS), spécialisée dans l'émission de permis de conduire et de documents d'identification aux Etats-Unis.

* SOLVAY perd 1,2% après avoir publié une hausse de 9,5% de son excédent brut d'exploitation courant (Rebitda) au troisième trimestre, grâce notamment à une hausse des volumes et des prix, et confirmé qu'il table pour 2014 sur une progression "proche de 10%" de ce résultat. Des analystes d'ING notent cependant une déception au niveau de la génération de trésorerie du groupe, en raison notamment d'une hausse des dépenses d'investissement.

* TOTAL perd 1,55%, pénalisé par la chute des cours du pétrole.

* EIFFAGE (-9,8%) accuse la plus forte baisse du SBF 120 après que le groupe de BTP a abaissé sa prévision de chiffre d'affaires 2014, en raison d'une contraction plus forte que prévu de la commande publique de routes. Dans son sillage, VINCI et BOUYGUES perdent respectivement 3% et 3,2% et accusent les deux plus fortes baisses du CAC 40.

* TÉLÉPERFORMANCE (+7,35%) signe la plus forte hausse du SBF 120, le spécialiste des centres d'appel ayant relevé une nouvelle fois sa prévision de chiffre d'affaires pour 2014 après un chiffre d'affaires trimestriel en forte hausse et largement supérieur aux attentes.

* ILIAD (+3,8%) se classe derrière au lendemain de la publication de son chiffre d'affaires trimestriel, les investisseurs saluant la solidité de la maison mère de Free et l'accroissement du nombre d'abonnés. Iliad a recruté nettement plus d'abonnés que prévu au troisième trimestre, tant dans la téléphonie mobile où il continue à surfer sur ses offres à prix cassés, que dans le haut débit fixe, son activité historique fortement concurrencée.

* EURAZEO gagne 2,2%. La société d'investissement, qui a vu son chiffre d'affaires croître de 5,1% au troisième trimestre, vise une introduction en Bourse d'Elis début 2015, et non plus à l'automne 2014, en raison du retour de la volatilité sur les marchés financiers. Elle a également démenti des informations selon lesquelles elle souhaiterait se désengager du fabricant italien de doudounes Moncler.

* AÉROPORTS DE PARIS (+0,49%) est désormais plus prudent sur sa prévision de trafic pour 2014, conséquence du trou d'air entraîné par la grève des pilotes d'Air France (-1,38%) en septembre.

* ASSYSTEM (+1,45%) prévoit pour 2014 une nouvelle baisse de sa marge opérationnelle d'activité, aux environs de 6%, mais confirme viser une légère croissance organique de son chiffre d'affaires sur l'année.

Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below