Bonomi entretient le suspense sur ses intentions sur Club Med

lundi 10 novembre 2014 16h42
 

par Matthieu Protard et Pascale Denis

PARIS (Reuters) - L'homme d'affaires italien Andrea Bonomi entretient le suspense sur ses intentions vis-à-vis de Club Méditerranée, à trois jours de la date butoir du jeudi 13 novembre pour déposer une offre améliorée sur le groupe de loisirs.

Alors que la Lettre de l'Expansion prête à l'homme d'affaires italien l'intention de s'associer au fonds KKR pour lancer une nouvelle surenchère, cette option semble loin d'être acquise.

"Il n'y a rien de décidé pour le moment du côté de Bonomi", dit-on dans l'entourage du milliardaire italien. 

Par ailleurs, une source proche de Fosun s'interroge sur la volonté de KKR de s'impliquer dans une nouvelle bataille alors que le fonds d'investissement avait été approché par Andrea Bonomi lors de sa première offre et qu'il avait décliné la proposition.

"Pourquoi iraient-ils maintenant à un prix supérieur ?", s'interroge cette source, soulignant également qu'il n'était plus dans la stratégie de KKR de se lancer "dans des opérations hostiles."

Andrea Bonomi s'est refusé à tout commentaire sur ses intentions et personne n'était joignable dans l'immédiat chez KKR pour réagir à ces informations.

Selon une source proche du groupe de loisirs, Andrea Bonomi n'a pas cherché récemment à entrer en contacts avec Fosun ou les conseils du groupe.

Le milliardaire italien s'est lancé au début de l'été dans la bataille pour le rachat du Club en offrant de reprendre le groupe français au prix de 21 euros par action.   Suite...

 
L'homme d'affaires italien Andrea Bonomi entretient le suspense sur ses intentions vis-à-vis de Club Méditerranée, à trois jours de la date butoir du jeudi 13 novembre pour déposer une offre améliorée sur le groupe de loisirs.  /Photo prise le 24 juillet 2014/REUTERS/Benoît Tessier