P&G scinde Duracell et publie un bénéfice en nette baisse

vendredi 24 octobre 2014 18h53
 

par Sruthi Ramakrishnan et Nandita Bose

(Reuters) - Procter & Gamble a annoncé vendredi son intention de se séparer de sa filiale de piles Duracell, probablement par le biais d'une scission, dans le cadre de son recentrage sur ses marques les plus performantes en termes de croissance.

L'action du groupe américain, numéro un mondial des produits ménagers, gagnait 2,8% vers 15h30 GMT, la plus forte hausse de l'indice Dow Jones, qui prenait alors 0,53%.

L'annonce de la scission de Duracell a relégué au second plan celle d'une légère baisse du chiffre d'affaires au troisième trimestre et la perspective évoquée par le groupe d'un impact négatif de la hausse du dollar sur les comptes annuels.

Procter & Gamble (P&G) avait dit en août qu'il envisageait de vendre de 90 à 100 marques dont les ventes ont baissé de 3% environ par an durant les trois dernières années, pour tenter de relancer la croissance de ses ventes et de réduire ses coûts.

Duracell, le numéro un mondial des piles, était généralement considéré comme l'un des actifs les plus importants dont P&G se séparerait. On estime à 500 millions de dollars l'excédent brut d'exploitation (EBE, Ebitda) de cette activité pour un chiffre d'affaires d'environ deux milliards.

La marque doit toutefois faire face à la baisse de la demande mondiale de piles alcalines, conséquence de l'essor des batteries rechargeables.

LE DOLLAR FORT PÈSE SUR LE CHIFFRE D'AFFAIRES   Suite...

 
Procter & Gamble, leader mondial des produits ménagers, a annoncé vendredi qu'il scindrait sa division piles Durabell suivant un recentrage sur ses marques les plus performantes en termes de croissance. /Photo d'archives/REUTERS/Anatolii Stepanov