Pernod Ricard renoue avec la croissance, mais reste prudent

jeudi 23 octobre 2014 12h46
 

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Pernod Ricard a signé un retour à la croissance organique au premier trimestre de son exercice 2014-2015 grâce à des tendances moins négatives en Chine, tout en faisant des projections prudentes pour ses résultats annuels.

Le numéro deux mondial des spiritueux derrière le britannique Diageo anticipe une amélioration progressive de ses ventes annuelles malgré un environnement difficile et se fixe un objectif de croissance du résultat opérationnel courant compris entre 1% et 3% (hors changes), après une hausse limitée à 2% au cours de l'exercice précédent.

Au premier trimestre de son exercice décalé, à fin septembre, son chiffre d'affaires a totalisé 2,037 milliards d'euros, renouant avec la croissance (+1%). A taux de change constants, la progression ressort à 2% (après une baisse de 2% au trimestre précédent), un chiffre légèrement supérieur au consensus de 1,5%.

Surveillées à la loupe, ses ventes de cognac Martell en Chine ont été positives en volume et ont limité à 9% leur baisse en valeur, après une chute de 38% au trimestre précédent.

Surtout, les ventes des grossistes aux détaillants - indicateur clé de l'évolution de la consommation - ont progressé en volume pour le deuxième trimestre d'affilée.

"Les tendances sous-jacentes de la consommation en Chine s'améliorent, même si elles restent encore négatives en raison d'un effet de mix", a déclaré à Reuters Alexandre Ricard, directeur général délégué du groupe, confirmant attendre une amélioration des ventes dans la deuxième partie d'exercice grâce à des effets de base favorables.

Pour ce qui est de la croissance de la consommation en valeur, "cela dépendra en grande partie du nouvel an chinois qui aura lieu en février" 2015, a-t-il ajouté.

  Suite...

 
Pierre Pringuet, directeur général de Pernod Ricard. Le numéro deux mondial des spiritueux a fait état jeudi d'un retour à la croissance avec un chiffre d'affaires en légère hausse au premier trimestre de son exercice décalé 2014-2015 grâce à une amélioration graduelle de ses ventes en Asie. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann