Boeing relève encore une fois sa prévision de bénéfice 2014

mercredi 22 octobre 2014 16h40
 

par Alwyn Scott

(Reuters) - Boeing a fait état mercredi de résultats trimestriels supérieurs aux attentes ainsi que d'une troisième révision à la hausse de sa prévision de bénéfice annuel, en évoquant notamment la demande soutenue pour ses avions civils et l'amélioration de la rentabilité de ses activités de défense.

Malgré ces annonces, le titre du concurrent d'Airbus dans les avions civils de plus de 100 places cédait 0,82% à 126,08 dollars en matinée à Wall Street, un recul qui, selon un analyste, pourrait s'expliquer par le recul de la marge d'exploitation de la division avions civils.

Cette dernière est revenue à 11,2%, contre 11,6%, une baisse qui, d'après Boeing, est le fait de livraisons au cours du trimestre de 787 et de 747, des avions qui génèrent des marges moins élevées.

"Ceci pourrait peser sur le cours de Bourse", avait déclaré Joseph Nadol, analyste chez JP Morgan, avant l'ouverture de Wall Street.

Après un gain de plus de 81% en 2013, le titre Boeing accuse un repli de près de 8,5% depuis le début de l'année contre une progression infime du Dow Jones, dont fait partie la valeur, sur la période.

Au troisième trimestre, le groupe américain a réalisé un bénéfice de 1,36 milliard de dollars (1,07 milliard d'euros), soit 1,86 dollar par action, contre 1,16 milliard (1,51 dollar/action) un an auparavant.

Le bénéfice courant, qui exclut certaines charges liées aux retraites et d'autres coûts, a atteint 2,14 dollars par action, contre 1,80 dollar au troisième trimestre 2013.

Le chiffre d'affaires trimestriel a progressé de 7% à 23,78 milliards de dollars. Les analystes financiers prévoyaient en moyenne un bénéfice par action ajusté de 1,97 dollar et un chiffe d'affaires de 23,02 milliards de dollars, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.   Suite...

 
Boeing, qui a vu son bénéfice trimestriel progresser de 18%,  a revu à la hausse pour la troisième fois sa prévision de bénéfice courant annuel pour prendre en compte l'augmentation de la demande d'avions commerciaux. /Photo prise le 11 février 2014/REUTERS/Edgar Su