COR-Wall Street finit en hausse malgré IBM

mardi 21 octobre 2014 07h25
 

NEW YORK (Reuters) - Bien lire 63% au 10e paragraphe.

Wall Street a terminé en hausse lundi, le Dow Jones, longtemps plombé par les résultats décevants d'IBM, ayant réussi in extremis à passer dans le vert, tandis que le S&P-500 et surtout le Nasdaq Composite affichent, eux, des gains plus convaincants.

D'autres résultats, ressortis supérieurs au consensus comme ceux d'Halliburton (+0,6% en clôture) et de Gannett (+5,0%) ont soutenu le marché, apaisant les craintes liées à l'évolution de la croissance mondiale qui ont affecté les places boursières de la planète ces derniers jours.

"Certaines des craintes de la semaine passée se sont atténuées", a observé Jack Ablin (BMO Private Bank). "Plus on se concentrera exclusivement sur les valeurs fondamentales, les bénéfices et les chiffres d'affaires et moins sur les gros titres, et plus la Bourse aura l'opportunité de remonter".

IBM a perdu 7,11% en clôture après avoir fait état d'une chute de 4% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre et revu à la baisse ses prévisions de bénéfices pour 2015. IBM a également annoncé lundi la cession à GlobalFoundries de son activité déficitaire de fabrication de semiconducteurs, un désengagement pour lequel il déboursera 1,5 milliard de dollars sur trois ans.

L'action IBM a été de loin la plus grosse perte des indices Dow Jones et S&P-500.

IBM "est inexistant dans le mobile et faible dans le 'cloud' et il a annoncé qu'il payait quelqu'un pour reprendre ses semiconducteurs", constate Art Hogan (Wunderlich Securities).

"Mais il faut considérer les ratés dans les résultats de la manière qu'ils doivent l'être, c'est-à-dire propres à telle société donnée".   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS