Faurecia porté par les changes, l'Europe et l'Asie

jeudi 16 octobre 2014 19h43
 

PARIS (Reuters) - Faurecia a fait état jeudi d'une accélération de sa croissance au troisième trimestre, des effets de changes nettement moins négatifs et le niveau soutenu de l'activité en Europe et en Asie éclipsant les difficultés rencontrées en Amérique.

L'équipementier automobile, détenu à environ 51% par PSA Peugeot Citroën, a réalisé sur la période juillet-septembre un chiffre d'affaires consolidé de 4.385,6 millions d'euros, en hausse de 6,5%.

A taux de change et périmètre constants, la croissance ressort à 6,8%, alors qu'au premier semestre l'impact négatif des devises avait quasiment effacé la croissance de son chiffre d'affaires.

"Au vu de l'impact positif de la réévaluation des devises américaine et chinoise face à l'euro au troisième trimestre, nous pouvons anticiper que l'impact des changes sera positif à partir de septembre et pour la suite", a déclaré Michel Favre, directeur financier du groupe au cours d'une conférence téléphonique avec des analystes financiers.

Au quatrième trimestre, il attend désormais un impact positif de 3 à 4%, et un effet négatif ramené à seulement 1% environ sur l'ensemble de l'exercice.

En Europe, les ventes de produits du groupe ont augmenté de 9,4%, tirées par la demande pour Renault-Nissan et Daimler, tandis qu'en Asie, elles ont bondi de 17,8%, portées par la Chine et la demande pour PSA-Dongfeng.

En Amérique du Nord, où Faurecia rencontre depuis plusieurs mois des problèmes de rentabilité, le groupe sous-performe toujours le reste du marché, mais a renoué avec une croissance de 2,9%.

En revanche, en Amérique du Sud, "la situation économique continue de se détériorer et les constructeurs révisent fortement à la baisse leurs programmes de production", écrit le groupe dans un communiqué. Les ventes de produits de Faurecia y ont baissé de 17%.

Le groupe a confirmé ses objectifs 2014 d'une hausse de ses ventes totales comprise entre 2% et 4% à taux de change et périmètre constants, une progression de sa marge opérationnelle de 30 à 60 points de base et un cash flow net positif.   Suite...

 
Faurecia fait état d'une accélération de sa croissance au troisième trimestre, des effets de changes nettement moins négatifs et le niveau soutenu de l'activité en Europe et en Asie éclipsant les difficultés rencontrées en Amérique. /Photo prise le 19 octobre 2014/REUTERS/Benoît Tessier