October 16, 2014 / 6:04 AM / 3 years ago

Carrefour ralentit mais résiste en France et au Brésil

4 MINUTES DE LECTURE

Carrefour a ralenti la cadence au troisième trimestre tout en affichant une résistance en France, où le groupe a vu ses ventes se stabiliser malgré un contexte très défavorable, marqué par de mauvaises conditions météo. /Photo d'archives/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Carrefour a ralenti la cadence au troisième trimestre, affecté par le recul de ses ventes en Europe du Sud et par une décélération en France, où le groupe a cependant résisté à un environnement très défavorable, marqué par des baisses de prix et de mauvaises conditions météo.

En revanche, le distributeur a signé de solides performances au Brésil, son deuxième marché, malgré le ralentissement économique du pays, et jugé "raisonnable" le consensus de 2,38 milliards d'euros attendu par les analystes pour son résultat opérationnel courant 2014.

Le numéro deux mondial de la distribution derrière Wal-Mart a vu sa croissance ressortir à 2,8% hors essence, taux de change et effets calendaires au troisième trimestre, après +4,9% au deuxième.

La résistance du groupe en France et ses solides performances au Brésil ont été bien accueillies par les investisseurs, le titre prenant 0,6% à 22,22 euros à la Bourse de Paris vers 11h00, dans un marché en repli de 0,24%.

"Dans un environnement difficile pour la distribution alimentaire, Carrefour résiste (...) et offre une assez bonne visibilité par rapport à ses pairs", commentent les analystes de la Société générale.

En France, où il réalise 40% de ses ventes, Carrefour est parvenu à stabiliser ses ventes (+0,2% à donnés comparables après un gain de 2,4% au trimestre précédent) malgré un contexte très défavorable marqué par la guerre des prix sur les produits de grande consommation et de mauvaises conditions météo en juillet-août.

Fruits Et légumes en Forte Baisse

Le secteur de la distribution a aussi souffert cet été d'une forte baisse des prix des fruits et légumes, liée à de meilleures récoltes et aux excédents provoqués par l'embargo russe sur les exportations agroalimentaires européennes.

Dans ce contexte, Carrefour a limité à 0,2% le recul des ventes de ses hypermarchés (-0,7% à magasins comparables) -quand les analystes anticipaient un recul de 1,0%- faisant nettement mieux que son concurrent Casino qui a vu les siennes abandonner 3,9%.

"Les opérations de promotion de juillet, la rentrée scolaire et les foires aux vins se sont bien passées", a indiqué Pierre-Jean Sivignon, directeur financier du groupe, lors d'une conférence téléphonique.

Carrefour signe ainsi son 8e trimestre consécutif de hausse de ses ventes en France, s'est-il félicité.

A l'inverse, ses performances se sont dégradées en Europe du Sud, où les ventes sont reparties en forte baisse en Italie (-4,8%) après avoir été portées au trimestre précédent par d'importantes campagnes promotionnelles liées à la Coupe du monde de football, et ont reculé de 1,2% en Espagne.

Le groupe a en revanche maintenu une solide cadence au Brésil (+7,7% en comparable), profitant d'une exposition relativement faible (20% de ses ventes) au secteur non alimentaire particulièrement touché par le ralentissement économique du pays.

Il reste cependant à la peine en Chine (-3,7%), dans un contexte toujours très difficile pour la consommation d'alcool et de produits non alimentaires.

Au total, les ventes du groupe ont atteint 21,08 milliards d'euros (-0,1% en données publiées), un chiffre proche des 21,0 milliards attendus par les analystes interrogés par Reuters.

Pascale Denis, édité par Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below