Wall Street débute en baisse de 2% puis réduit ses pertes

mercredi 15 octobre 2014 16h04
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a débuté sur une baisse de l'ordre de 2% mercredi, avant de réduire sensiblement ses pertes, les derniers indicateurs ayant accentué les craintes concernant le ralentissement de l'économie mondiale et son impact sur les opérations de fusion et les résultats de sociétés.

Les prix à la production aux Etats-Unis ont reculé en septembre pour la première fois depuis plus d'un an, suggérant que l'économie peine à générer de l'inflation.

Sur la même période, les ventes au détail ont baissé, même en faisant abstraction de la faiblesse des concessionnaires automobiles et des stations service.

De même, l'activité industrielle dans la région de New York a ralenti en octobre à son plus bas depuis avril après avoir enregistré sa plus forte croissance en près de cinq ans en septembre, selon la Fed de New York.

L'indice Dow Jones est brièvement passé sous la barre des 16.000 points et perd 1,17% à 16.124,94 points dans les premiers échanges. Le Standard & Poor's 500, plus large, perd 1,14% à 1.856,34 points et le Nasdaq Composite abandonne 1,02% à 4.183,86 points.

Le S&P a perdu près de 8,6% depuis son pic du 18 septembre et affiche désormais une hausse de 0,54% seulement depuis le début de l'année, tandis que le Dow est en baisse de 3,55% sur la même période.

L'indice S&P avait très légèrement progressé la veille après trois séances de baisse d'affilée provoquées par la crainte d'une propagation du virus Ebola, de l'impact du ralentissement mondial sur les résultats et la chute des cours du pétrole.

Aux valeurs, Abbvie cède 3,62%. Le groupe pharmaceutique a laissé entendre qu'il pourrait renoncer à son projet d'acquisition du britannique Shire (-30%) à la lumière des modifications apportées le mois dernier par l'administration Obama à la législation fiscale

Côté résultats, Bank OF America, la deuxième banque américaine par ses actifs, recule de 3,69% après avoir annoncé une perte modeste au troisième trimestre, conséquence du règlement d'un litige avec le gouvernement fédéral au sujet de prêts hypothécaires.   Suite...

 
Wall Street a débuté sur une baisse mercredi, les derniers indicateurs ayant accentué les craintes concernant le ralentissement de l'économie mondiale et son impact sur les opérations de fusion et les résultats de sociétés. Le Dow Jones est brièvement passé sous la barre des 16.000 points et perd 1,17% dans les premiers échanges, le Standard & Poor's 500 1,14% et le Nasdaq Composite 1,02%. /Photo d'archives/REUTERS/Brendan McDermid