Burberry se montre prudent pour l'avenir immédiat

mardi 14 octobre 2014 10h09
 

LONDRES (Reuters) - Burberry a fait état mardi de performances commerciales pour le premier semestre 2014-2015 conformes aux attentes, tout en se montrant plus prudent pour la seconde moitié de l'exercice, un avertissement qui a fait le titre du groupe de luxe britannique dans les premiers échanges.

Vers 10h00, l'action Burberry perdait 4,2% à 14,16 livres à la Bourse de Londres, accusant la deuxième plus forte baisse de l'indice paneuropéen Stoxx 600 et tirant vers le bas l'indice regroupant les valeurs du luxe et des biens de consommation courante (-0,72%).

LVMH, qui doit publier son chiffre d'affaires du troisième trimestre après la clôture de la Bourse de Paris, voit ainsi son action perdre 1,04% à 124,3 euros, deuxième repli le plus marqué de l'indice Stoxx 50.

Toujours dans le secteur du luxe, le titre Mulberry s'effondrait de 20,1% à 600 pence après que le fabricant britannique de sacs à main et d'accessoires de luxe a dit s'attendre à un bénéfice imposable nettement en deçà des attentes sur l'ensemble de son exercice clos en mars 2015 après un premier semestre difficile.

L'industrie de luxe traverse une période difficile, deux de ses principaux moteurs de croissance - les consommateurs russes et chinois - semblant s'enrayer.

La demande russe est freinée par la crise ukrainienne tandis que les troubles à Hong Kong sont susceptibles de plomber encore un peu plus une demande chinoise déjà handicapée par une croissance ralentie de la deuxième puissance économique mondiale et la volonté de Pékin de s'attaquer aux signes extérieurs de richesse trop apparents.

RALENTISSEMENT DE LA CROISSANCE AU T2

Burberry a annoncé une hausse de 15% des revenus tirés des ventes au détail au cours du premier semestre de son exercice 2014-2015, le groupe affichant de bonnes performances commerciales dans tous les pays où il est présent et revendiquant une poursuite de la hausse de ses ventes en ligne.   Suite...

 
Burberry a fait état mardi d'une hausse de 15% des revenus tirés des ventes au détail au cours du premier semestre de son exercice 2014-2015, le groupe de luxe britannique affichant de bonnes performances commerciales dans tous les pays où il est présent. /Photo d'archives/REUTERS/Arnd Wiegmann