Les Bourses européennes accentuent leurs pertes à la mi-séance

vendredi 10 octobre 2014 12h58
 

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes accentuaient leurs pertes vendredi à mi-séance et Wall Street est aussi attendue dans le rouge, l'ensemble des marchés d'actions étant affectés par la montée des inquiétudes concernant la croissance mondiale, tandis que le baril de Brent est tombé à ses plus bas niveaux en quatre ans.

Les pertes ont été aggravées en matinée par une information, de sources proches de la coalition au pouvoir, selon laquelle Berlin annoncera la semaine prochaine des prévisions de croissance de 2014 et 2015 revues en baisse après la série noire d'indicateurs publiés cette semaine dans le pays.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 1,57% à 4.073,64 points vers 10h30 GMT. À Francfort, le Dax cède 2,22%, à ses plus bas depuis un an. Ce dernier indice, qui a été le plus performant depuis la faillite de Lehman il y a cinq ans, sous-performe les autres grands marchés depuis le début de l'année.

A Londres, l'indice FTSE recule de 1,39%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 1,58% et l'EuroFirst 300 1,69%, avec un indice de la Bourse de Lisbonne à -3,26%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,6% à 1,15%.

"Il y a eu un vent d'avis négatifs sur la croissance et sur les actifs liés à la croissance", dit Stewart Richardson, partenaire chez RMG Wealth Management.

"Je pense que nous entrons dans un marché baissier. Nous essayons de prendre des positions vendeuses sur les actions et de nous concentrer sur les positions à découvert en Europe et sur les petites capitalisations", dit-il.

Les secteurs cycliques et liés à l'énergie figurent parmi les plus fortes baisses en Europe, ainsi que les transports, affecté par l'épidémie d'Ebola.

Le secteur technologique pèse aussi sur la cote après deux avertissements lancés jeudi aux Etats-Unis, le premier de Microchip, mettant en cause une activité moins bonne qu'attendu en septembre, et le second de Juniper, évoquant une demande inférieure aux attentes. Alcatel-Lucent notamment perd 5,35% et STMicroelectrinics 4,91%.   Suite...

 
Les Bourses européennes accentuaient leurs pertes vendredi à mi-séance affectées par la montée des inquiétudes concernant la croissance mondiale et le baril de Brent tombé à ses plus bas niveaux en quatre ans. À Paris, le CAC 40 perd 1,57% à 4.073,64 points vers 10h30  GMT. Francfort cède 2,22%, à ses plus bas depuis un an. Londres recule de 1,39% et l'indice EuroStoxx 50 abandonne 1,58%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau