Wall Street chute de 2%, inquiétudes sur l'Europe

jeudi 9 octobre 2014 22h37
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en forte baisse de quelque 2% jeudi, à la suite des places européennes, dans un marché inquiet pour l'économie mondiale après l'annonce d'une nette dégradation des exportations allemandes en août.

Les principaux indices ont plus qu'effacé leurs gains de la veille et terminé non loin de leurs plus bas du jour.

Le Standard & Poor's 500 a lâché 40,68 points ou 2,07% à 1.928,21 points, accusant ainsi sa plus forte baisse en pourcentage depuis le 10 avril dernier alors qu'il avait connu mercredi sa meilleure séance depuis un an (+1,75%) après une communication de la Réserve fédérale rassurante sur ses taux.

Le Dow Jones a perdu 334,97 points, soit 1,97%, à 16.659,25 points, avec ses 30 composantes dans le rouge.

Le Nasdaq Composite, à forte composante technologique, a dégringolé de 2,02% à 4.378,34 points et le Russell 2000 des valeurs moyennes a chuté de 2,66% à 1.067,99.

Les premiers résultats d'entreprises jugés encourageants n'ont pas fait le poids face aux inquiétudes sur l'économie mondiale et l'indice Vix qui mesure la volatilité est remonté en flèche avec un bond de 24,2% à 18,8 points, à son plus haut niveau depuis le début février.

Comme en Europe, où l'indice FTSEurofirst 300, en baisse pour la troisième séance consécutive, a fini à son plus bas niveau depuis deux mois, c'est la statistique allemande du commerce extérieur qui a mis le feu aux poudres: la baisse de 5,8% des exportations en août, leur recul le plus marqué depuis janvier 2009, renforce les craintes d'un passage à vide de la première économie européenne.

"Les économies européennes restent très faibles et cela entraîne une certaine nervosité quant à la saison des résultats qui démarre", commente Bill Lynch, responsable des investissements chez Hinsdale Associates à Hinsdale (Illinois).

Le président de l'antenne de St. Louis de la Réserve fédérale, James Bullard, a ajouté à la confusion en affirmant que le marché se trompait dans ses anticipations sur l'évolution des taux de la banque centrale, alors même que le compte rendu de la dernière réunion monétaire publié mercredi avait rassuré en semblant écarter un resserrement rapide.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS