Spie renonce à son projet d'introduction en Bourse

jeudi 9 octobre 2014 15h38
 

par Freya Berry et Benjamin Mallet

LONDRES/PARIS (Reuters) - Le groupe français Spie a reporté jeudi son projet d'introduction en bourse (IPO) à Paris, signe de l'inquiétude croissante des marchés face à une économie européenne dégradée où même la locomotive allemande montre des signes de faiblesse.

La société spécialisée dans l'ingénierie électrique espérait lever jusqu'à 1,2 milliard d'euros grâce à son IPO qui aurait été la plus importante de l'année à la Bourse de Paris.

Spie, qui comptait à cette occasion réduire un endettement de 1,46 milliard d'euros via une augmentation de capital de 525 millions d'euros, devra trouver des solutions alternatives de refinancement.

Deux sources au fait du dossier avaient indiqué mercredi que la société avait du mal à attirer les investisseurs et que le carnet d'ordres n'était pas rempli à la veille de la clôture et de la fixation du prix définitif de l'IPO.

Ces sources expliquaient que les débuts décevants des dernières introductions en Bourse en Europe, comme celle des allemands Rocket Internet et Zalando, incitaient les investisseurs à rester à l'écart des nouvelles mises sur le marché.

Depuis leurs débuts en Bourse début octobre, Zalando et Rocket Internet ont perdu près de 20% de leur valeur.

"On se retrouve face à une communauté d'investisseurs qui deviennent tous adverses au risque. Ce n'est pas lié à la boîte (Spie), même si son exposition à la France reste certaine", a estimé jeudi une source au fait du projet avorté, qui souligne plus globalement les faibles perspectives de croissance en Europe.

  Suite...

 
Le groupe français d'ingénierie électrique Spie a annoncé jeudi le report de son projet d'introduction en Bourse sur le marché Euronext Paris en raison de "conditions de marché devenues particulièrement volatiles". /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau