Les valeurs à suivre à la Bourse de Paris

mercredi 8 octobre 2014 08h56
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi à la Bourse de Paris qui devrait poursuivre son mouvement de baisse alors que l'économie mondiale accumule les signes de faiblesse, notamment en Europe. A 08h40, le contrat à terme sur l'indice CAC 40 recule de 0,49%.

* AREVA a annoncé mardi son intention de réduire ses investissements bruts de 200 millions d'euros à moins d'un milliard par an sur la période 2015-2016 et de céder au moins 450 millions d'euros d'actifs, le spécialiste public du nucléaire cherchant ainsi à éviter une dégradation de ses notes de crédit.

* AIR FRANCE-KLM a estimé mercredi que la grève des pilotes d'Air France en septembre pourrait amputer son excédent brut d'exploitation de quelque 500 millions d'euros cette année. Le trafic d'Air France-KLM en septembre a chuté de 16,3%, essentiellement en raison du mouvement des pilotes d'Air France, opposés aux modalités de développement de Transavia, la filiale low cost du groupe..

* LAFARGE - Le cimentier irlandais CRH s'est allié au mexicain Cemex pour explorer une offre sur la totalité des actifs que Lafarge et Holcim ont l'intention de céder pour obtenir le feu vert des régulateurs à leur projet de fusion, ont indiqué à Reuters plusieurs sources proches du dossier. Selon elles, l'allemand Heidelberg Cement et le brésilien Votorantim Cimentos envisagent aussi une offre commune sur l'ensemble du portefeuille mis en vente.

* AIRBUS, DASSAULT AVIATION. Airbus Group réfléchit à la vente aux institutions financières de 10% de sa participation dans Dassault Aviation, a déclaré mardi un porte-parole du constructeur aéronautique. Cette transaction serait la première étape d'un processus de cession de la totalité des 46% détenus par Airbus dans Dassault Aviation.   Suite...

 
Areva est à suivre à la Bourse de Paris. Le groupe a annoncé mardi son intention de réduire ses investissements bruts de 200 millions d'euros à moins d'un milliard par an sur la période 2015-2016 et de céder au moins 450 millions d'euros d'actifs. /Photo d'archives/REUTERS/Roni Lehti/Lehtikuva