L'industrie décélère en Europe comme en Asie

mercredi 1 octobre 2014 13h34
 

par Sumanta Dey et Wayne Cole

BANGALORE/SYDNEY (Reuters) - La dégradation de la demande en dépit de la modération des prix a pesé sur l'activité du secteur manufacturier en septembre dans la majeure partie de l'Asie et de l'Europe, la faisant tomber à son plus bas niveau depuis plusieurs mois et suggérant un ralentissement de la croissance mondiale au cours des prochains mois.

La croissance a été quasi-nulle en Chine et elle a ralenti dans la zone euro et en Grande-Bretagne tandis que la baisse des nouvelles commandes n'épargnait ni l'Allemagne ni la France. Une évolution qui risque de compliquer la tâche des gouvernements et de la Banque centrale européenne (BCE) au moment où ils s'efforcent de relancer l'activité et l'inflation.

L'indice des directeurs d'achat (PMI) de la zone euro calculé par l'institut Markit a reculé à 50,3, son plus bas niveau depuis juillet 2013, les nouvelles commandes ayant diminué pour la première fois depuis plus d'un an.

"Il est très difficile de trouver le moindre élément favorable dans l'enquête PMI de septembre et la contraction des nouvelles commandes n'est pas de bon augure pour la production manufacturière au quatrième trimestre", a commenté Howard Archer, économiste de l'institut IHS Global Insight.

Ce ralentissement intervient malgré la baisse des prix pratiqués par les industriels, la première enregistrée depuis avril. L'inflation dans la zone euro est tombée à 0,3% sur un an en septembre, son plus bas niveau depuis la crise financière, selon la première estimation publiée mardi par Eurostat.

Ces éléments sont autant d'arguments supplémentaires pour les partisans du lancement par la BCE d'une véritable politique d'"assouplissement quantitatif" (QE) passant par l'achat d'emprunts d'Etat sur les marchés.

Les économistes interrogés par Reuters la semaine dernière estiment à 40% la probabilité de voir la banque centrale emprunter cette voie.

  Suite...

 
La dégradation de la demande en dépit de la modération des prix a pesé sur l'activité du secteur manufacturier en septembre dans la majeure partie de l'Asie et de l'Europe, suggérant un ralentissement de la croissance mondiale au cours des prochains mois. /Photo prise le 9 septembre 2014/REUTERS/Kai Pfaffenbach