October 1, 2014 / 7:09 AM / 3 years ago

Eté indien pour le marché automobile français

2 MINUTES DE LECTURE

Les immatriculations de voitures neuves en France sont reparties à la hausse en septembre avec une progression de 6,3% sur un an après leur trou d'air de juillet-août, sans permettre d'anticiper plus qu'un léger rebond sur l'année. /Photo d'archives/Vincent Kessler

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France sont reparties à la hausse en septembre après leur trou d'air de juillet-août, sans permettre d'anticiper plus qu'un léger rebond sur l'année, selon le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Avec 151.101 voitures particulières immatriculées en France le mois dernier, la progression ressort de 6,3% sur un an en septembre, selon les chiffres du CCFA publiés mercredi. En données corrigées des jours ouvrables, les immatriculations ressortent en hausse de 1,5%.

Alors que le Mondial de l'automobile va battre son plein à partir de jeudi, les groupes français recommencent à tirer parti de leurs nombreux modèles récents et affichent une hausse de 11,5%, tandis que la progression des groupes étrangers est ramenée à +0,1%.

"Le mois de septembre est généralement un gros mois pour la profession. Le fait qu'il soit positif cette année est encourageant", commente le porte-parole du CCFA François Roudier.

Pour autant, le Comité maintient sa prévision d'une croissance de 2% environ du marché automobile français cette année.

Depuis le début de l'année, les chiffres des immatriculations françaises font du yo-yo et sur neuf mois, elles ne progressent que modestement de 2,1% en données brutes et de 2,6% en données CJO.

En septembre, en données brutes, les immatriculations de PSA ont rebondi de 17,3% (+25,7% pour Peugeot et +7,3% pour Citroën) et celles du groupe Renault de 5,3%, toujours porté par ses Dacia low cost (+34,1% pour la marque Dacia contre +0,9% pour la marque Renault).

Au palmarès des voitures étrangères, Nissan, le partenaire japonais de Renault, s'illustre avec un gain de 27,9% de ses immatriculations.

En revanche, celles du groupe Volkswagen ont baissé de 3,5% et celles de Toyota ont reculé de 14,5%.

Dominique Rodriguez, avec Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below