25 septembre 2014 / 11:12 / il y a 3 ans

Grève maintenue à Air France, les négociations vont reprendre

A l'aéroport de Marseille. Le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) d'Air France a annoncé jeudi qu'il maintenait son mouvement de grève malgré le retrait du projet Transavia Europe, en attendant que reprennent les négociations avec la direction. /Photo prise le 24 septembre 2014/REUTERS/Jean-Paul Pélissier

PARIS (Reuters) - Le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) d‘Air France a annoncé jeudi qu‘il maintenait son mouvement de grève malgré le retrait du projet Transavia Europe, en attendant que reprennent les négociations avec la direction.

Le groupe Air France-KLM, confronté à une grève des pilotes depuis maintenant onze jours, a annoncé mercredi soir l‘abandon du projet de création d‘une filiale “Europe” de sa compagnie à bas coût pour privilégier le développement de Transavia France.

Les syndicats contestaient ce projet au motif, selon eux, qu‘il allait entraîner des délocalisations d‘emplois, mais ils s‘opposent aussi à la direction sur le développement des activités de Transavia France et réclament notamment un contrat unique pour l‘ensemble des pilotes du groupe.

Le SNPL, qui accuse la direction d‘Air France de communiquer seulement par voie de presse, souligne jeudi que la proposition définitive de la direction a été formulée par écrit aux salariés et aux médias juste après la reprise des négociations.

“Les négociations ont été suspendues ce matin à 04h00. Une nouvelle réunion de négociations est prévue aujourd‘hui à 15h00”, dit le syndicat majoritaire dans un communiqué. “Le mouvement de grève est pour l‘heure maintenu.”

Air France prévoyait d‘assurer 47% de ses vols jeudi compte tenu d‘un taux de grévistes de 62%, au onzième jour d‘une grève qui coûte jusqu‘à 20 millions d‘euros par jour à la compagnie.

L‘Etat a une nouvelle fois appelé jeudi les parties à faire en sorte de mettre un terme au conflit. “La survie d‘Air France, c‘est que les vols reprennent”, a dit le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, sur Radio Classique et LCI.

“Il y a une responsabilité pour tout le monde (...) Depuis le départ, on appelle à la responsabilité des pilotes. La grève doit s‘arrêter”, a-t-il ajouté.

Gregory Blachier, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below