H&M souffre de la météo clémente de septembre

jeudi 25 septembre 2014 11h45
 

par Mia Shanley

STOCKHOLM (Reuters) - Hennes & Mauritz a publié jeudi des résultats trimestriels conformes au consensus mais la croissance de ses ventes a ralenti en septembre à cause d'un temps exceptionnellement doux qui retarde les achats de vêtements d'hiver.

La deuxième chaîne mondiale de prêt-à-porter a précisé que ses ventes avaient augmenté de 7% sur la période du 1er au 23 septembre, contre une hausse de près de 20% en août, ce qui fait pour l'instant de septembre le mois le moins performant de l'année. Sur la période mars-août, la croissance moyenne des ventes a été de 16%.

"Septembre a été un peu en deçà de ce qui était prévu car certains produits de se sont pas vendus en raison d'une météo clémente", a déclaré le directeur général, Karl-Johan Persson, en conférence de presse.

L'annonce de la croissance de septembre a affecté l'action qui cédait 3,57% vers 9h30 GMT en Bourse de Stockholm alors que l'indice européen de la distribution perdait 0,44%.

Les fortes ventes des derniers mois ont permis à H&M d'enregistrer en Bourse une progression bien meilleure que celle de son principale concurrent, Inditex, maison mère de Zara, l'action du premier gagnant 6% depuis le début de l'année tandis que celle du second perdait 7%.

Inditex gagnait 0,22% jeudi. L'action H&M se traite à 23 fois le bénéfice par action attendu contre 25,5 pour le groupe espagnol.

"Il est évident que H&M peut dégager une très forte croissance du résultat lorsqu'il peut avoir 20% environ de hausse des ventes mais compte tenu d'une moyenne à long terme de 1% à périmètre comparable, nous restons prudents", commente Jamie Merriman, analyste de Bernstein.

H&M a publié un bénéfice imposable en hausse de 20% à 7,0 milliards de couronnes (762 millions d'euros) sur la période juin-août, conforme au consensus.   Suite...

 
Hennes & Mauritz (H&M), numéro deux mondial du prêt-à-porter, a annoncé un bénéfice du troisième trimestre 2013-2014 conforme aux attentes des analystes financiers, tout en disant que le rythme de hausse de ses ventes avait ralenti en raison d'une météo inhabituellement clémente au mois de septembre. /Photo d'archives/REUTERS/Ints Kalnins