Les Bourses européennes terminent en hausse

mercredi 24 septembre 2014 18h58
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse mercredi, celle de Milan se distinguant particulièrement grâce à une confiance du consommateur qui a augmenté en septembre pour la première fois en quatre mois, alors qu'elle était attendue en baisse.

Un mauvais indicateur économique allemand et le "profit warning" du groupe néerlandais TNT ont souvent tempéré les ardeurs mais les derniers propos du président de la Banque centrale européenne (BCE) ont apporté un soutien bienvenu.

La Bourse de Milan a terminé la séance sur un gain de 1,67%.

À Paris, le CAC 40 a repassé le cap des 4.000 points en gagnant 1,25% (54,37 points) à 4.413,72. Le Footsie britannique a pris 0,45% et le Dax allemand 0,70%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a avancé de 1,19% et le FTSEurofirst 300 de 0,76%.

Madrid, qui était hésitante moins d'une heure avant la clôture, a finalement progressé de 0,51%.

"L'indice FTSE MIB pourrait dégager une bonne performance vers la fin de l'année si (le président du Conseil Matteo) Renzi est capable de fédérer son équipe", a dit Carlo Alberto de Casa (ActivTrades). Renzi s'est engagé dans la voie des réformes pour doper l'économie italienne, retombée en récession au deuxième trimestre.

En Allemagne, le moral des chefs d'entreprise allemands s'est détérioré en septembre pour le cinquième mois d'affilée, pour tomber à son plus bas niveau depuis avril 2013, selon l'indice du climat des affaires de l'institut munichois Ifo.

Mais ce qui a compensé l'effet négatif de la statistique allemande, c'est le fait que Mario Draghi ait déclaré ce mercredi que la BCE poursuivrait une politique monétaire ultra-accommodante pendant une période relativement longue, au moins jusqu'à ce que le taux d'inflation se rapproche de l'objectif de 2%.

Pour autant, les mauvaises nouvelles de TNT Express viennent rappeler, s'il était besoin, que la situation économique de l'Europe est loin d'être florissante. De surcroît, l'intensification du conflit au Moyen-Orient, avec les frappes aériennes occidentales en Syrie et en Irak, poussent les traders à réduire leurs positions sur les actions.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES