Un indicateur de mauvais augure pour le PIB de l'Allemagne

mercredi 24 septembre 2014 12h29
 

par Annika Breidthardt

BERLIN (Reuters) - Le moral des chefs d'entreprise allemands s'est détérioré en septembre pour le cinquième mois d'affilée, pour tomber à son plus bas niveau depuis avril 2013, une dégradation qui refroidit les espoirs d'un rebond de la première économie d'Europe au troisième trimestre.

L'indice du climat des affaires de l'institut munichois Ifo, publié mercredi à partir d'une enquête auprès d'environ 7.000 entreprises, a reculé à 104,7 après 106,3 en août. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une détérioration moins marquée, à 105,7.

"Le moteur de l'économie allemande ne tourne plus rond", a constaté l'Ifo dans un communiqué après la publication de l'enquête, qui montre une détérioration de la confiance dans tous les secteurs.

L'indice mesurant l'opinion des chefs d'entreprise sur la situation actuelle est revenu à 110,5 en septembre contre 111,1 en août et 110,2 attendu. Celui des anticipations est tombé à 99,3 après 101,7 le mois dernier et 101,2 attendu.

L'Allemagne a connu un bon début d'année à la faveur d'un hiver doux qui a dopé l'activité dans la construction. En revanche, son produit intérieur brut (PIB) s'est contracté de 0,2% au deuxième trimestre, certains évoquant même un risque de récession.

Les tensions liées à la crise en Ukraine et la fragilité de la reprise en Europe sont considérées comme les principaux facteurs de ce ralentissement.

PASSAGE À VIDE OU QUASI-STAGNATION ?   Suite...

 
L’INDICE IFO EN ALLEMAGNE