Philips scinde ses activités d'éclairage

mardi 23 septembre 2014 13h32
 

par Anthony Deutsch et Thomas Escritt

AMSTERDAM (Reuters) - Philips, fabricant d'ampoules électriques devenu en 123 ans un conglomérat multinational, a annoncé mardi la scission de ses activités d'éclairage dans le but de développer ses branches santé et grand public, plus rentables.

Cette décision s'inscrit dans la continuité de la stratégie qui a déjà conduit Philips à sortir de l'électronique grand public et à se développer dans la santé, notamment sur les marchés émergents d'Asie.

La décision de scinder le groupe marque une rupture définitive avec ses origines, puisque l'entreprise créée en 1891 était à l'époque l'un des tout premiers fabricants d'ampoules à incandescence.

Le groupe, qui a inventé la cassette audio et le CD, est devenu dans les années 1960 l'un des premiers acteurs mondiaux du marché de l'électronique grand public mais il s'est régulièrement désengagé de ses activités les moins rentables, comme l'audio, la vidéo, le disque vinyle ou les téléviseurs.

En présentant le nouveau projet de scission mardi, le directeur général, Frans van Houten, a déclaré que le processus de scission de la branche éclairage n'était pas encore déterminé (il pourrait passer par une introduction en Bourse ou une distribution de titres aux actionnaires) mais il a assuré que l'opération sera créatrice de valeur.

"Je réalise l'importance de la décision que nous avons prise, mais le temps est venu pour Philips de passer à l'étape suivante", a-t-il dit.

"Les grandes entreprises ont besoin de se réinventer, nous pouvons le faire, nous pouvons rester pertinents, nous pouvons croître et nous pouvons continuer de réussir. Cela nécessite du courage mais c'est un chemin que nous avons préparé avec soin."

L'histoire de Philips est de fait émaillée de rachats et de scissions, avec notamment ASML, aujourd'hui premier équipementier mondial pour les semi-conducteurs et le label Polygram, qui a fusionné avec Universal.   Suite...

 
Philips a annoncé mardi qu'il allait se scinder en deux après 120 années d'existence, une entité allant être composée de l'activité éclairage et l'autre regroupant les actuelles divisions électronique grand public et santé. /Photo d'archives/REUTERS/Toussaint Kluiters