Mitsubishi veut acheter le norvégien Cermaq dans la pisciculture

lundi 22 septembre 2014 12h31
 

par Balazs Koranyi et Joachim Dagenborg

TOKYO (Reuters) - Mitsubishi Corp a lancé une offre de 8,88 milliards de couronnes (1,09 milliard d'euros) sur le groupe norvégien d'élevage de poissons Cermaq, a annoncé lundi ce dernier.

Le groupe de négoce japonais propose 96 couronnes norvégiennes par action Cermaq, ce qui représente une prime de 14% par rapport au cours de clôture de vendredi.

Vers 10h00 GMT, le titre Cermaq gagnait 15,48% à 97,00 couronnes après un pic à 98,25, un niveau supérieur à l'offre, ce qui, généralement, veut dire que les intervenants de marché n'excluent pas une surenchère.

Le gouvernement norvégien s'est immédiatement déclaré prêt à céder les parts de l'Etat dans Cermaq, soit 59%, à Mitsubishi tout en précisant qu'il examinerait d'éventuelles offres rivales.

De son côté, Cermaq a dit avoir eu des discussions avec plusieurs investisseurs stratégiques avant de trouver un accord avec Mitsubishi.

"Marine Harvest pourrait faire une contre-offre. C'est une possibilité, même si je ne veux pas spéculer sur les degrés de probabilités. Marine Harvest vient d'ailleurs de faire une acquisition au Chili", a déclaré Kolbjoern Giskeoedegaard, analyste chez Nordea.

ABN Amro note de son côté que Cermaq réalise 50 à 60% de son chiffre d'affaires au Chili, ce qui en fait l'un des trois principaux acteurs du secteur avec une part de marché d'environ 12%. De son côté, Mitsubishi, qui cherche à diversifier ses activités, contrôle déjà un éleveur de saumons chilien.

Les valeurs du secteur ont le vent en poupe car la demande mondiale de saumon devrait rester supérieure à l'offre jusqu'en 2016 au moins, ce qui soutient les cours.   Suite...

 
Mitsubishi Corp a lancé lundi une offre de 8,88 milliards de couronnes (1,09 milliard d'euros) sur le groupe norvégien d'élevage de poissons Cermaq, ce qui représente une prime de 14% par rapport au cours de clôture de vendredi. /Photo d'archives/REUTERS