September 22, 2014 / 7:28 AM / 3 years ago

Ouverture des marchés européens en baisse

3 MINUTES DE LECTURE

Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse lundi, dans le sillage des marchés asiatiques, certains investisseurs optant pour des prises de bénéfice après les plus hauts récents et avant la publication mardi de l'indice PMI "flash" manufacturier chinois. À Paris, le CAC 40 recule de 0,5% après un quart d'heure d'échanges. À Francfort, le Dax cède 0,44% et à Londres, le FTSE abandonne 0,57%. /Photo d'archives/Lucas Jackson

(Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse lundi, dans le sillage des marchés asiatiques, certains investisseurs optant pour des prises de bénéfice après les plus hauts récents et avant la publication mardi de l'indice PMI "flash" manufacturier chinois.

Certains n'excluent pas que ce baromètre très suivi de la santé de l'industrie chinoise tombe sous le seuil de 50, ce qui traduirait une contraction de l'activité.

À Paris, le CAC 40 recule de 0,5% à 4.438,76 points après un quart d'heure d'échanges. À Francfort, le Dax cède 0,44% et à Londres, le FTSE abandonne 0,57%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro perd 0,48% et le FTSEurofirst 300 0,47%.

Ce dernier avait atteint un plus haut de six ans et demi vendredi après la victoire du "non" au référendum sur l'indépendance de l'Ecosse.

L'indice Stoxx européen des ressources de base affiche la plus mauvaise performance sectorielle avec un repli de 2,45%.

Parmi les baisses les plus marquantes du début de séance, Tesco chute de près de 9%. Le groupe britannique de grande distribution a reconnu avoir surestimé sa prévision de bénéfice et reporté la publication des résultats semestriels.

Siemens perd 0,4% après l'annonce d'une offre d'achat amicale de 7,6 milliards de dollars sur le fabricant américain de compresseurs et de pompes Dresser-Rand, qui vise à le renforcer sur le marché de l'énergie.

Quant au géant des matières premières Glencore, il recule de 3,3% après l'annonce d'un différend avec London Mining.

A la hausse, le groupe norvégien de pisciculture Cermaq bondit de plus de 16%. Le géant japonais du négoce Mitsubishi Corp est prêt à débourser près de neuf milliards de couronnes (1,09 milliard d'euros) pour en prendre le contrôle.

Sur le marché des changes, le dollar cède près de 0,2% face à un panier de référence composé d'autres grandes devises. Le billet vert vient d'enchaîner dix semaines consécutives de hausse grâce aux anticipations de relèvement des taux de la Réserve fédérale. L'euro se traite en légère hausse autour de 1,2860 dollar.

Le pétrole, lui, reste orienté à la baisse, la perspective d'une possible réduction des quotas de l'Opep d'ici la fin de l'année ne suffisant pas à compenser l'impact d'une offre abondante.

Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below