28 juin 2017 / 14:35 / dans 3 mois

USA: Baisse inattendue des promesses de vente en mai

Les promesses de ventes de logements ont reculé de manière inattendue en mai. /Photo d'archives/REUTERS/Chris Helgren

WASHINGTON/NEW YORK (Reuters) - Les promesses de ventes de logements ont reculé de manière inattendue en mai, leur troisième mois de baisse d‘affilée, en raison d‘une pénurie d‘offres, montrent les données publiées mercredi par la Fédération nationale des agents immobiliers (NAR).

Leur indice, calculé à partir des compromis signés le mois dernier, a reculé de 0,8% à 108,5, contre 109,4 en avril.

Les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient au contraire à une hausse de 0,8%.

Sur un an, les promesses de ventes ont diminué de 1,7%.

“Une proportion nettement plus grande de propriétaires de logements par rapport à l‘an dernier est convaincue que c‘est le moment de vendre, mais jusqu‘à ce qu‘ils le fassent, les ventes devraient continuer à stagner et la faiblesse des stocks va continuer à favoriser une vive hausse des prix”, a déclaré Lawrence Yun, économiste en chef de la NAR.

La pénurie a dopé les prix sur le marché du logement, notamment des biens les plus chers, avec une hausse de 26% par rapport la même période de l‘an dernier pour les biens valant entre 750.000 et un million de dollars.

Les promesses se transforment en ventes après un mois ou deux, et le recul du mois dernier suggère que les reventes, qui ont affiché un repli de 2,3% en avril, pourraient encore baisser.

Service économique

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below